Et finalement... on en revient toujours a cela.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Jeu 18 Oct - 18:47

Sortie de taverne précipitée, elle avait au moins tenu avant de hurler... tenu mais pour si peu de temps... Se débrouiller pour semer Jyrawan, parce qu'elle sent que la crise vient, que la douleur va la submerger et qu'elle perdra pied... Fallait il qu'il lui rappelle la perte de ses suzerains? Le fait qu'elle n'aurait aucun rang a tenir bientôt? Que sa vie était un néant absolu sans Damisella? Cah n'avait aucune nouvelle de Pierre mais elle ne se faisait pas d'illusions....

Elle offrit son visage a l'air automnal, semblant vouloir goûter a la caresse du vent pour sécher ses larmes, s'adossant a un mur, vidant sa tête de pensées ou tout du moins son visage d'expression, mander a son compagnon qu'il aille chercher sa cape parce qu'elle a froid quand même, qu'icelle est dans le coche, de l'autre coté de la rue... Sceptique, il la laisse en marchant a reculons, pour pouvoir la garder a vue, en bouscule par mégarde un passant qui l'interpelle, une seconde d’inattention pour s'excuser a l'inconnu mais la blonde a disparu de la ou elle se tenait...

Il scrute la rue mais c'est peine perdue... La blonde est entraînée a disparaître, a se faire ombre... Quelques minutes plus tard elle est déjà loin, dans la rue des forgerons, il n'y a qu'un moyen pour elle d’évacuer, de ne pas hurler de ce vide abyssal que l'amour de son compagnon masquait, sourire factice a un des artisans elle commente une arme, en connaisseuse critique la lame, y arrive si bien que l'homme fini par la lui prêter qu'elle la teste, bien qu'amusé de voir une femme enceinte, de visiblement bonne qualité s'y connaitre si bien en forge...

Sourire qui se fait charmeur, voix envoûtante et compliments habiles viennent rapidement a bout des quelques réticences de l'homme quand elle mande a ce qu'on lui prête pour la journée, le bijou laissé en garde; lourd médaillon d'or et de jade vaut bien dix fois l'épée... La blonde disparaît a nouveau avec sa nouvelle acquisition. Montel, elle a grandit a coté, ce Duché est sien, elle peut facilement s'y retrouver et semer qui elle veut... Retrouver la foret, une clairière tranquille battue par les vents, lacérer sa houppelande dans sa hâte de s'en débarrasser, braies et chemises, reprendre l'épée en main, en éprouver le poid, celle ci est lourde, plus lourde que son arme habituelle, elle a du mal a la porter...

Mais c'est la rage qui la supporte, un cri qui jaillit enfin, le chêne centenaire en face reçoit les premier assauts, la souplesse de la liane elle ne l'a plus, du fait de sa grossesse si avancée, mais les 45 combattent dans tous les états, les muscles ramollis de la blonde crient au supplice, ne tardent pas a lui faire mal mais la rage l'étouffe, la douleur en elle est bien plus vive... Elle ne sait même plus pourquoi elle est la, son esprit n'est que souffrance et les coups pleuvent, ceux qu'elle a retenu trop longtemps, chaque douleur qu'elle a accumulée, chaque frustration...

Les larmes lui brouillent la vue, elle crie et elle sanglote en même temps, sur la perte de ses suzerains, sur l'effondrement de son monde, sur l'abandon de Loup... Tout lui revient avec la force d'une tornade, faisant voler en éclat le calme que Jyra lui avait donné, avait cru se leurrer en pensant qu'elle commençait a se remettre? Qu'elle serait capable de faire face? L'arbre en face d'elle se voit délesté de nombreuses esquilles de bois dont l'une fichée dans les braies de Cah les lui déchire... Peu importe, peu importe aussi que les vents aient apporté la pluie, la blonde n'est pas en état de s'en rendre compte... les gouttes tombent, se mêlant a ses larmes mais elle continue...


Spoiler:
[12:25:14 19/10/12] * Llewelyn frappe d'estoc et de taille contre l'arbre qui ne s'agite que de vent dans ses branches degarnies
[12:27:10 19/10/12] * Jyrawan après avoir silloné la ville de long en large fouillé chaque taverne echoppe , lieu possible, il se mit a arpenter les chemin entrant dans la forêt ... Il entendit des bruit au bout d'un certains temps. Comme des bruits de combat. Et s'y dirigea
[12:29:29 19/10/12] * Jyrawan il approcha découvrant la blonde assaillant un arbre a l'épée... Il en fut profondément enervé pensant a son état de santé
[12:29:37 19/10/12] Jyrawan : Llewelyn que faites vous?
[12:30:49 19/10/12] * Llewelyn parfaitement sourde a l'interpellation, lance un nouvel assaut, perdue dans sa douleur
[12:31:07 19/10/12] Jyrawan : Cessez cela je vous prie
[12:31:48 19/10/12] * Llewelyn n'a meme pas conscience de sa presence
[12:32:21 19/10/12] * Jyrawan la regarde voyant que rien n'y fait. Elle ne lui répond même pas et s'approche pour l'arreter
[12:32:25 19/10/12] Jyrawan : Llewelyn
[12:34:19 19/10/12] * Llewelyn se contente de gronder apres l'importun sans reagir a qui c'est, continue a lacher sa rage sur l'arbre
[12:35:00 19/10/12] * Jyrawan en a marre et se place entre l'arbre et son ange tentant de bloquer l'épée
[12:35:04 19/10/12] Jyrawan : Cela suffit maintenant
[12:35:08 19/10/12] Jyrawan : vous aller arreter
[12:35:22 19/10/12] * Jyrawan la regarde les yeux noir de colere
[12:41:26 19/10/12] * Llewelyn se fend puis porte un coup circulaire du plat de sa lame pour ecarter se rempart derisoire de sa cible
[12:42:49 19/10/12] * Jyrawan empoigne la lame et la regarde.
[12:43:03 19/10/12] Jyrawan : Dois je vous attacher pour que vous cessiez?
[12:43:30 19/10/12] * Jyrawan n'as pas conscience de la douleur ni du sang qui s'ecoule
[12:44:36 19/10/12] * Llewelyn se fige quand le sang de la main ainsi entaillée commence a couler le long de sa lame, hypnotisée par ce filet, laisse son regard remonter jusque la main
[12:45:32 19/10/12] * Jyrawan la regarde toujours
[12:45:38 19/10/12] Jyrawan : Lachez cette épée
[12:46:33 19/10/12] * Llewelyn reste statique le temps que l'information traverse ses brumes pour arriver a sa conscience
[12:48:19 19/10/12] Jyrawan : Dois je vous l'arracher?
[12:48:39 19/10/12] * Jyrawan n'est guere patient aveuglé par la colére et la lui arrache des mains la jetant plus loin
[12:50:16 19/10/12] * Llewelyn regarde l'épée voler puis reporte son regard sur celui qui vient de la lui arracher, le torse nu qu'elle voit d'abord, puis elle leve les yeux pour voir son visage...
[12:51:36 19/10/12] * Llewelyn porte a nouveau ses yeux sur sa maon blessée
[12:53:41 19/10/12] * Jyrawan la regarde, s'approchant d'elle doucement, le poing refermé sur la pblessure pour la masquer a sa vue
[12:54:29 19/10/12] * Llewelyn affiche une moue meprisante avant de se detourner pour se diriger vers son épée
[12:54:50 19/10/12] * Jyrawan l'attrappe par le bras la serrant fermement
[12:55:25 19/10/12] * Llewelyn replique enfin d'une voix glacée:
[12:55:28 19/10/12] @ Llewelyn : lachez moi
[12:55:41 19/10/12] Jyrawan : Hors de question
[12:56:02 19/10/12] Jyrawan : Vous n'approcherez plus une épée moi vivant
[12:56:08 19/10/12] Jyrawan : est ce que je suis clair?
[12:56:53 19/10/12] * Llewelyn leve les yeux pour croiser son regard
[12:57:34 19/10/12] @ Llewelyn : ce que je fais ne regarde que moi.
[12:57:35 19/10/12] * Jyrawan soutiens son regard
[12:57:43 19/10/12] Jyrawan : Vraiment?
[12:57:59 19/10/12] Jyrawan : Et la vie qui vous portez en vous?
[12:58:13 19/10/12] Jyrawan : vous y pensez?
[12:58:19 19/10/12] * Llewelyn se defait de son etreinte d'un mouvement brusque...
[12:58:33 19/10/12] @ Llewelyn : allez vous faire voir.
[12:58:56 19/10/12] * Jyrawan la rattrappet et la serre dans ses bras
[12:59:06 19/10/12] Jyrawan : Je vous interdit de toucher cette épée
[12:59:28 19/10/12] * Llewelyn reste statique
[12:59:36 19/10/12] Jyrawan : que vous le voulier ou non , que vous pensiez que vous etes la seule concerné ou non je m'en fiche.
[12:59:47 19/10/12] Jyrawan : Vous ne toucherez plus cette lame
[13:02:06 19/10/12] * Llewelyn attend que le temps passe, meme si son corps peu a peu se rapelle a elle
[13:03:13 19/10/12] Jyrawan : Pourquoi faites vous cela? Je pusi comprendre vostre douleur, mais pas le fait que vous infligié cela a vostre enfant...
[13:04:26 19/10/12] * Llewelyn se prend d'un nouvel acces de colère a ses mots et le repousse
[13:04:43 19/10/12] * Jyrawan la maintien fermement
[13:05:01 19/10/12] Jyrawan : Cahuete... cela suffit...
[13:05:18 19/10/12] * Jyrawan il avait dit cela sans y preter attention lui qui veillait toujours a l'appeler Lyn...
[13:05:28 19/10/12] * Llewelyn réplique les dents sérrées: ne m'obligez pas a vous faire mal
[13:06:28 19/10/12] * Jyrawan la regarde et repond: Le mal que vous me ferez en reprenant cette épée sera bien plus grand.
[13:08:07 19/10/12] * Llewelyn croise son regard, la lueur de défi clairement visible dans ses emeraudes
[13:09:08 19/10/12] * Jyrawan il la regarde silencieux, pourquoi ne voulait-elle rien entendre?
[13:09:37 19/10/12] @ Llewelyn : lachez moi
[13:09:45 19/10/12] Jyrawan : Non
[13:10:06 19/10/12] Jyrawan : Calmez vous et peut-etre que j'envisagerais de vous lacher
[13:10:21 19/10/12] * Llewelyn etouffe un soupire
[13:11:26 19/10/12] @ Llewelyn : pour cette lame j'ai mis en gage mon bijou le plus precieux, poser vous la question de savoir si je tiens a lui ou non avant de comprendre si je vais laisser cette lame a terre dans une foret ou non.
[13:11:53 19/10/12] Jyrawan : Je la ramenerais moi même
[13:12:34 19/10/12] * Llewelyn esquisse un geste acceptant le compromis
[13:13:34 19/10/12] * Jyrawan la regarde dans les yeux
[13:14:10 19/10/12] * Llewelyn parfaitement impassible, toujours statique
[13:15:37 19/10/12] * Jyrawan la relache sachant pertinemment qu'elle n'est pas calmé mais sais aussi a quel point elle peut être entêtée. Il va rammasser l'épée
[13:16:58 19/10/12] * Llewelyn se penche pour retirer l'eclat de bois qui lui irrite le genoux, le jete au loin
[13:17:56 19/10/12] * Jyrawan essuie la lame avant de l'envelopper
[13:18:30 19/10/12] * Jyrawan reviens près d'elle
[13:22:30 19/10/12] * Llewelyn va recuperer sa cape qu'il a laissé au bord de la clairiere et l'attend pour repartir
[13:22:41 19/10/12] * Jyrawan attrappe la cape qu'il avait laisser choir...la lui passe par dessus les épaule... murmurant : vous allez attrapper froid...
[13:23:44 19/10/12] * Jyrawan la suis prnant sa main dans la sienne ...
[13:26:53 19/10/12] * Llewelyn a acquiescé d'un hochement de tete a sa phrase, les mène tout deux vers la ville sans un mot
[13:28:14 19/10/12] * Jyrawan ne sais pas ce qui est le pire... Son indifférence, ou les mots qu'elle a eu envers lui...
[13:33:06 19/10/12] * Llewelyn arrivés vers la rue des forgerons tend la main pour recuperer l'épée
[13:34:21 19/10/12] * Jyrawan secoue la tête
[13:34:25 19/10/12] Jyrawan : Je la lui rendrait
[13:34:34 19/10/12] Jyrawan : Vous reprendrez vostre bien
[13:35:55 19/10/12] * Llewelyn hausse les épaules bien que mortifiée de ce retour de gamine prise en faute... N'en dit rien, une contrariété de plus ou de moins... elle bout deja a l'interieur
[13:37:25 19/10/12] * Jyrawan rend l'épée au forgeron, lui laissant le soin d'examiner la lame s'il l'estime nécéssaire
[13:38:41 19/10/12] * Llewelyn ressort son sourire factice au marchand, chaleur et courtoisie parfaitement feintes
[13:39:09 19/10/12] @ Llewelyn : merci, vostre lame est tres bien équilibrée, je me suis fourvoyée en pensant le contraire
[13:40:07 19/10/12] * Llewelyn récupère son médaillon en remerciant encore le marchand
[13:41:18 19/10/12] @ Llewelyn : [le marchand] Ah ben m'sieur elle doutait vot' petite dame mais j'fais les meilleures lames du Duché!
[13:42:33 19/10/12] * Jyrawan se penche a l'oreille du marchand: "Si vous la revoyez dans le coin... Veiller a ne pas lui fournir d'épée.."
[13:45:05 19/10/12] * Llewelyn [le marchand] eclate de rire: pas d'inquietude... j'lui laissais que pour tester... Pis c'est pour quand vot' petit bout?
[13:45:46 19/10/12] * Jyrawan le fusille du regard n'ayant pas envie de rire
[13:46:54 19/10/12] * Llewelyn [le marchand] coupe son regard et se tasse un peu... s'il commencait a vexer les nobles il ne donnait pas cher de sa peau...
[13:47:12 19/10/12] Jyrawan : Bonne journée Sieur
[13:47:54 19/10/12] * Llewelyn [le marchand] salue d'une profonde reverence le couple
[13:48:37 19/10/12] * Llewelyn adresse un sourire au marchand
[13:48:44 19/10/12] * Jyrawan Il demeurait silencieux, la colère se tassant il ne restait que ce mal ... se froid qu'il ressentait...
[13:48:59 19/10/12] @ Llewelyn : la bonne journée a vous l'ami, et encore merci!
[13:49:13 19/10/12] * Llewelyn entraine Jyra vers leur hotel
[13:49:59 19/10/12] * Jyrawan la suis
[13:50:42 19/10/12] * Llewelyn murmure d'une voix galcée: cet homme ne vous avez rien fait, il n'avait pour lui que sa bonne volonté
[13:51:10 19/10/12] * Jyrawan se tourne vers elle
[13:51:18 19/10/12] Jyrawan : et moi ? que vous avais-je fait?
[13:52:17 19/10/12] * Llewelyn le regarde
[13:52:27 19/10/12] @ Llewelyn : rentrons vous soigner.
[13:53:01 19/10/12] * Jyrawan hausse les épaules rentrant avec elle
[13:56:19 19/10/12] * Llewelyn le mene jusque la suite se demandant ce qu'il lui avait fait en effet... rien qu'il ne faille lui en tenir rigueur... pourtant elle ne pouvait pas s'en rapprocher. elle etait glacée
[13:59:48 19/10/12] * Jyrawan pensif suivait ses pas sans vraiment y preter attention
[14:02:57 19/10/12] * Llewelyn referme la porte de la suite, heureusement deserte a l'heure actuelle... va recuperer le panier a pansement de Caprysse
[14:03:19 19/10/12] @ Llewelyn : asseyez vous s'il vous plait
[14:03:40 19/10/12] Jyrawan : Non ...
[14:03:50 19/10/12] Jyrawan : Vous allongez vous et laissez cela
[14:05:01 19/10/12] * Llewelyn se fige, panier en main et le regarde, étonnée
[14:05:55 19/10/12] Jyrawan : Vous avez certainement besoin de repos
[14:06:44 19/10/12] * Llewelyn retrouve usage de ses jambes et reviens vers lui
[14:07:22 19/10/12] @ Llewelyn : et vous d'etre soigné. asseyez vous s'il vous plait
[14:07:44 19/10/12] Jyrawan : De soin je n'es pas besoin
[14:08:10 19/10/12] * Llewelyn touffe un soupire
[14:08:24 19/10/12] @ Llewelyn : vostre main Jyrawan.
[14:08:38 19/10/12] * Jyrawan la regarde
[14:10:53 19/10/12] * Llewelyn soupire clairement
[14:11:14 19/10/12] Jyrawan : Allongez vous je me soignerais plus tard
[14:11:46 19/10/12] @ Llewelyn : oui j'ai besoin de repos, j'ai mal partout mais non je n'en prendrais pas tant que je ne vous aurais pas soigné alors laissez moi faire.
[14:12:25 19/10/12] Jyrawan la regarde...
[14:12:45 19/10/12] Jyrawan : Presentement vous ne pourrez me soigner...
[14:13:01 19/10/12] * Jyrawan il s'assied quand même
[14:13:50 19/10/12] * Llewelyn esquisse un sourire
[14:14:28 19/10/12] @ Llewelyn : vous seriez surpris du materiel de Caprysse au vu du nombre de fois ou elle a du soigner les degats de mes entrainements...
[14:14:47 19/10/12] Jyrawan : Oui surement...
[14:15:55 19/10/12] * Llewelyn va sonner un page, mandant a ce que soit apportés des seaux d'eau chaude pour remplir un baquet
[14:17:13 19/10/12] * Llewelyn prend elle meme une bouilloire a mettre pres de la petite cheminée puis revient vers Jyra
[14:17:31 19/10/12] @ Llewelyn : montrez moi cela
[14:17:33 19/10/12] Jyrawan : Pourquoi tenez vous a me soigner?
[14:18:32 19/10/12] @ Llewelyn : parce que je ne suis pas totalement irresponsable. vostre main
[14:19:03 19/10/12] Jyrawan : Il lui tend sa main main..
[14:20:03 19/10/12] Jyrawan : vous devriez laisser cela je m'en occuperai
[14:20:06 19/10/12] * Llewelyn tache de rester dans sa citadelle, de ne pas entendre ce qu'il ne dit pas.. prend sa main et regarde la blessure, ferme un instant les yeux, culpabilisant de voir la paume et les doigts entaillés
[14:21:54 19/10/12] * Jyrawan la blessure de la main importait peu... c'est l'autre qui etait importante... Bien caché et difficilement soignable. Les mots tournait dans sa tête
[14:21:56 19/10/12] @ Llewelyn : j'ai vu pire. je peux vous soigner
[14:22:42 19/10/12] Jyrawan : Je sais bien que vous avez vu pire
[14:25:54 19/10/12] @ Llewelyn : il faut recoudre...
[14:26:29 19/10/12] Jyrawan : Vous devriez laisser cela , je peut le faire
[14:26:57 19/10/12] * Llewelyn fouille dans le panier a la recherche de ce qu'il lui faut
[14:27:20 19/10/12] @ Llewelyn : vous avez peur que je vous fasse encore plus mal a vous piquer?
[14:27:34 19/10/12] * Jyrawan la regarde
[14:27:40 19/10/12] Jyrawan : Non je n'aurais pas mal
[14:27:49 19/10/12] Jyrawan : La douleur n'est rien
[14:28:58 19/10/12] * Llewelyn acquiesce et va récuperer l'eau bouillante, en verse sur un linge pour nettoyer les coupures
[14:31:09 19/10/12] * Jyrawan la regarde faire, se dit que c'est bien la premiere fois que quelqu'un le soigne. Faut aussi dire que c'est la première fois qu'il ne peut cacher ses blessures
[14:32:52 19/10/12] * Llewelyn s'applique avec sa douceur et legereté habituelle a le faire
[14:33:45 19/10/12] * Jyrawan lui abandonne sa main
[14:36:46 19/10/12] * Llewelyn nettoie rapidement la plaie qui a au moins le mérite d'etre nette puis se redresse pour prendre une aiguile d'os, la pose sur la table le temps de verser de l'eau de vie dans un bac et d'y plonger l'aiguille
[14:37:16 19/10/12] Jyrawan : Hum quel gachis...
[14:37:26 19/10/12] Jyrawan : On pourrais la boire ...
[14:37:40 19/10/12] * Llewelyn nettoie ses mains dans l'eau de vie
[14:37:46 19/10/12] @ Llewelyn : y'en a d'autre.
[14:38:35 19/10/12] @ Llewelyn : vous en voulez pour vous etourdir le temps que je m'occupe de vous? je dois avoir une lannière de cuir si vous preferez mordre
[14:38:49 19/10/12] * Jyrawan Douce brulure que celle de l'alcool penétrant les chairs...
[14:39:07 19/10/12] Jyrawan : Non ça ira ... j'ai l'habitude
[14:39:56 19/10/12] @ Llewelyn : soit
[14:40:09 19/10/12] @ Llewelyn : un point commum.
[14:40:23 19/10/12] Jyrawan : On en a quelque uns oui
[14:41:13 19/10/12] * Llewelyn récupère l'aiguille, prenant un fil dans le panier, leger moment d'hésitation a l'entendre mais se concentre sur sa tache
[14:43:00 19/10/12] Jyrawan : Vous ne pensez tout de même pas que je n'est jamais combattu? ou jamais été blessé?
[14:43:32 19/10/12] @ Llewelyn : je sais que oui evidemment
[14:43:48 19/10/12] * Llewelyn enfile son aiguille
[14:46:45 19/10/12] Jyrawan : Sans savoir pourquoi il posa sa main valide sur son ventre
[14:47:57 19/10/12] * Llewelyn se fige, le regarde
[14:48:19 19/10/12] * Jyrawan la regarde sans retirer sa main
[14:51:47 19/10/12] Jyrawan : Comment va nostre fille?
[14:52:34 19/10/12] * Llewelyn retient son souffle un instant avant de deplacer sa main, la lui poser sur la ou se tient l'enfant et ou elle bouge doucement
[14:53:19 19/10/12] * Jyrawan esquisse un sourire en sentant bouger l'enfant
[14:55:31 19/10/12] * Llewelyn ferme les yeux, reste la simplement, maon posée sur la sienne, l'autre tenant l'aiguille
[14:56:41 19/10/12] * Jyrawan effleure son ventre de la main doucement
[14:58:27 19/10/12] * Llewelyn murmure: laissez moi vous soigner Jyrawan, ensuite nous prendrons tous deux du repos si vous voulez...
[14:58:53 19/10/12] * Jyrawan il la regarde hochant la tête
[15:00:29 19/10/12] * Llewelyn met un temps avant de reprendre son activité, tiraillée maintenant par l'envie d'etre dans ses bras... se secoue avant de se pencher a nouveau sur la blessure
[15:01:36 19/10/12] * Jyrawan la regarde faire
[15:02:44 19/10/12] @ Llewelyn : repliez legerement vos doigts le temps que je m'occupe de la paume
[15:03:18 19/10/12] * Jyrawan s'execute repliant ses doigt légèrement
[15:04:39 19/10/12] * Llewelyn va poser la main sur le genoux de son compagnon pendant qu'elle s'applique a rapprocher les bord de la plaie pour pouvoir coudre
[15:06:37 19/10/12] * Jyrawan évite de regarder sa main
[15:06:55 19/10/12] @ Llewelyn : ca va vous tirailler un moment a cet endroit... je suis désolée
[15:07:50 19/10/12] * Llewelyn commence a recoudre la plaie a petit points nets, désolée de l'avoir blessé, oui elle l'est...
[15:07:54 19/10/12] Jyrawan : ce n'est pas grave
[15:09:38 19/10/12] * Llewelyn ne repond pas et s'applique rapidement mais douce dans le geste
[15:12:58 19/10/12] * Jyrawan la sensation est désagréable... Il deteste la couture y'as pas...
[15:15:05 19/10/12] * Llewelyn termine pour la paume
[15:15:41 19/10/12] @ Llewelyn : je fais les doigts, ensuite je vous mettrais de l'onguent et une bande au moins pour cette nuit
[15:15:55 19/10/12] Jyrawan : Dites moi quand vous avez fini... je ne peut regarder mon propre sang
[15:16:26 19/10/12] @ Llewelyn : ah? etrange... vous etes un patient plus tranquille que moi.
[15:17:04 19/10/12] Jyrawan : Je suis assez tranquille oui mais la vison de mon sang a tendance a me faire tourner de l'oeil sauf evidemment quand je n'es pas le choix
[15:17:16 19/10/12] * Llewelyn noue le fil, le coupe puis va s'occuper de ses doigts l'un apres l'autre repetant les memes gestes
[15:18:24 19/10/12] @ Llewelyn : j'ai tendance a regarder et a commenter avec humour ce qu'on me fait, je crois que Matou m'a pris pour une folle quand elle a du recoudre mon épaule a Rodez cet été
[15:19:18 19/10/12] Jyrawan : Matou?
[15:19:31 19/10/12] Jyrawan : La Normande?
[15:19:46 19/10/12] @ Llewelyn : elle meme
[15:19:56 19/10/12] * Jyrawan sourit
[15:20:03 19/10/12] Jyrawan : longtemps que je l'es pas vu
[15:20:07 19/10/12] Jyrawan : elle se souviens pas de moi
[15:20:19 19/10/12] @ Llewelyn : elle m'a recousue apres qu'un type ai sauté sur mon cheval et essayé de m'egorger...
[15:20:30 19/10/12] @ Llewelyn : je l'en ai bien mal remerciée
[15:21:38 19/10/12] * Llewelyn termine et se redresse
[15:22:08 19/10/12] Jyrawan : Elle vivait a Fécamp avant si je ne me trompe pas
[15:22:59 19/10/12] @ Llewelyn : possible, je ne l'ai croisée que dans le sud
[15:23:09 19/10/12] * Llewelyn cherche le pot d'onguent
[15:25:21 19/10/12] Jyrawan : A l'époque j'etait un vilain breton en normandie
[15:25:28 19/10/12] Jyrawan : une longue histoire
[15:25:38 19/10/12] * Llewelyn esquisse un sourire
[15:26:05 19/10/12] @ Llewelyn : vous etes toujours un vilain breton. mais je suis pas décidée a vous pendre...
[15:27:11 19/10/12] Jyrawan : Hum ?
[15:27:14 19/10/12] Jyrawan : Me pendre?
[15:27:14 19/10/12] * Llewelyn trouve enfin ce qu'elle cherche et le pose sur la table, prend un tissus propre pour aller renettoyer la main et le poignet de toute trace de sang
[15:28:36 19/10/12] @ Llewelyn : une plaisanterie...
[15:29:19 19/10/12] * Llewelyn reprend le pot, une noix d'onguent et vient l'etaler sur les plaies
[15:29:35 19/10/12] @ Llewelyn : ceci empechera que cela seche trop vite et tiraille la peau...
[15:31:40 19/10/12] Jyrawan : Oui surement
[15:31:48 19/10/12] * Jyrawan la regarde faire
[15:33:03 19/10/12] * Llewelyn fait penetrer cet onguent puis en remet une couche plus epausse avant de se laver les mains et prendre une bande
[15:36:03 19/10/12] Jyrawan : Plus que la bande a mettre c'est bien cela?
[15:36:16 19/10/12] * Llewelyn roule la bande autour de sa paume, passant a un moment sur le poignet
[15:36:42 19/10/12] @ Llewelyn : oui... je ne vais pas bander vos doigts mais tachez de ne pas trop vous servir de cette main...
[15:37:05 19/10/12] Jyrawan : Je vais essayer
[15:37:14 19/10/12] * Jyrawan a toujours eu du mal a rester tranquille
[15:39:00 19/10/12] * Llewelyn tourne la tete vers la porte a laquelle on vient de frapper et va ouvrir au défilé des seaux d'eau pour remplir le baquet
[15:39:27 19/10/12] * Jyrawan regarde le défilé interrogateur
[15:39:56 19/10/12] Jyrawan : Pour vous, pour moi ou les deux?
[15:40:22 19/10/12] * Llewelyn esquisse un sourire
[15:40:34 19/10/12] @ Llewelyn : a la base pour moi mais si vous le voulez...
[15:40:54 19/10/12] Jyrawan : Je me disais aussi que vous auriez bien besoin d'un bain
[15:41:01 19/10/12] * Jyrawan la taquine un peu
[15:42:05 19/10/12] * Llewelyn opine du chef
[15:42:50 19/10/12] @ Llewelyn : je vais avoir du mal a me remettre a l'entrainement apres... a croire que j'ai été piétinée par un cheval...
[15:42:59 19/10/12] * Llewelyn le teste, voir s'il relevera...
[15:43:15 19/10/12] * Jyrawan se leve et viens lui murmurer a l'oreille, si vous le permettez je viendrais le prendre avec vous
[15:44:12 19/10/12] Jyrawan : Vous patienterez jusqu'a ce que nostre fille soit née
[15:44:17 19/10/12] Jyrawan : après vous pourrez reprendre
[15:45:13 19/10/12] * Llewelyn le regarde un instant puis vient simplement l'embrasser avec passion murmure: serrez moi fort
[15:45:49 19/10/12] * Jyrawan la serre dans ses bras répondant au baiser murmurant contre ses levres : Si vous saviez a quel point je vous aime.
[15:47:43 19/10/12] * Llewelyn se blotti contre lui pendant que le dernier serviteur sort en refermant la porte
[15:48:33 19/10/12] * Jyrawan la caresse doucement
[15:50:34 19/10/12] * Llewelyn enfoui la tete dans son cou en murmurant a son tour: je vous aime Jyrawan... je suis désolée... tellement désolée...
[15:51:38 19/10/12] * Jyrawan murmure : Ne vous excusez pas ce n'est rien... Allez ne laissons pas refroidir l'eau
[15:52:29 19/10/12] * Llewelyn acquiesce avant de se reculer un peu pour se dévetir
[15:53:57 19/10/12] * Jyrawan retire ses vêtement egalement tout en la regardant
[15:55:54 19/10/12] * Llewelyn lui sourit et vient prendre sa main valide, le mene jusqu'au baquet
[15:56:05 19/10/12] @ Llewelyn : installez vous
[15:56:20 19/10/12] * Jyrawan s'installe dans le bain
[15:56:37 19/10/12] Jyrawan : Pour une fois ce n'est pas les dames d'abord mais je veux vous avoir tout contre moi
[15:56:41 19/10/12] * Jyrawan rougit
[15:57:30 19/10/12] * Llewelyn acquiesce avant de se glisser dans l'eau et s'installer contre lui
[15:58:08 19/10/12] @ Llewelyn : un jour je me perdrais a vous voir rougir ainsi...
[16:00:16 19/10/12] Jyrawan : Ha oui?
[16:00:29 19/10/12] * Jyrawan la serre tout contre lui laissant ses mains glisser sur elle
[16:01:23 19/10/12] * Llewelyn secoue doucement la tete
[16:01:44 19/10/12] * Jyrawan la regarde
[16:01:48 19/10/12] @ Llewelyn : Amour, a quoi sert il que je vous soigne si vous mouillez vostre bandage?
[16:02:55 19/10/12] Jyrawan : Rho
[16:03:02 19/10/12] Jyrawan : je veille a le garder hors de l'eau
[16:03:10 19/10/12] * Jyrawan le sors de l'eau l'air de rien
[16:03:17 19/10/12] * Jyrawan mauvaise foi quand tu nous tiens
[16:05:30 19/10/12] * Llewelyn se blotti contre lui, savourant l'eau chaude et sa presence, se detend
[16:06:01 19/10/12] * Jyrawan la caresse de sa main valide donc... glissant de doux baiser dans son cou

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Lun 22 Oct - 13:10

Il n'arrivait pas a dormir... Elle était en train de se reposer... Il ne dormais pas... Il pensait a toutes ces choses qui faisait qu'il risquait de la perdre, toute ces choses qui avaient fait sa vie. Llewelyn était tout pour lui... Elle ne s'en rendait pas compte... Elle ne le savait pas. Ou peut-être ne voulait-elle pas le voir. Il ne le savait. Tout ce qu'il savait c'est qu'il ne pourrais plus jamais espérer après cela. Aussi étrange que cela puisse paraître c'était une certitude pour lui. Ce qu'il vivait avec elle était un rêve merveilleux rêve. Et il se moquait bien que cela ne puisse durer qu'un instant tant qu'il pouvait le vivre pleinement. Il se leva et prit la plume... Il avait besoin d'écrire. De lui écrire ne serait-ce qu'un peu... lui faire comprendre... Essayé de le lui dire...

Le bon soir ou Le bon jour,

Ce soir j'écris parce que le sommeil ne viens pas... j'en profite pour vous ouvrir mon coeur... Enfin... il vous es déjà ouvert mais je vais m'étendre sur mes sentiments ce que je ressens. je ne sais si je doit le faire ou non. Si les mots sauront vous toucher , vous émouvoir ou non. Le but n'est je pense pas là. Le but est que vous sachiez et que peut-être vous me comprendrez.

Il faut que vous sachiez Llewelyn que je vous aime. Vous allez me dire que vous le savez... Mais même si je sais que c'est le cas je ne pense pas que vous sachiez a quel point. Aucun mot ne pourrais vraiment le décrire. C'est un amour intense qui embellit de jour en jour et ce grâce a vous.

C'est ce même amour qui me pousse parfois a commettre des erreurs et me mettre en colère. Tout simplement parce que je m'inquiète pour vous. J'ai peur de vous perdre, je sais que cela pourrais arriver et même si je me suis fait a l'idée je ne pense pas pouvoir l'accepter. J'ai besoin de vous.

Alors je vous en supplie, ne me fuyez pas , ne me fuyez plus, et ne me demandez pas de partir... De toute façon je ne peux le faire, la dernière fois que j'ai essayer j'ai fait le mur... Etre loin de vous m'est insupportable. Je veux être auprès de vous, pouvoir veiller sur vous même si vous n'en avez pas besoin. Pourvoir poser ma main sur vostre ventre, le caresser, sentir nostre fille bouger. Voir vostre sourire illuminer vostre visage. M'endormir a vos côtés au creux de vos bras... Je n'es besoin que de cela. De cela et de vostre amour.

Vous m'avez offert, l'espoir, l'amour, le bonheur, vous m'avez rendu la vie et au delà. Vous m'avez offert une famille, vous m'avez offert un rêve. Moi en échange je n'es bien que peu de chose a vous offrir. Si ce n'es peut-être mon soutien plein et entier, mon amour inconditionnel pour vostre personne. L'espace de mes bras qui semble vous apaiser, vous offrir un abri comme un îlot de douceur. Alors oui je ne possède pas grand chose, mais tout ce que je peut vous offrir je vous l'offrirai. Je n'ai besoin pour être heureux que de vous voir sourire. Vostre bonheur fais le mien... J'ai besoin de partager avec vous ses moments de tendresse et d'amour.

Besoin de voir Shae se glisser dans nostre lit s'endormant tout contre nous et lire dans vos yeux l'emotion que révèle ce moment. J'ai besoin de vous entendre rire en la chatouillant ou en l'entendant dire "Crèpes!" En quelques mots Llewelyn je dirais que j'ai besoin que vous me laissiez faire vostre bonheur.

Depuis nostre rencontre ma vie est devenu merveilleuse. Oh bien sur parfois les choses ne sont pas si simple et le ciel s'assombrit légèrement. Mais c'est pour mieux retrouver l'éclat qui était le sien juste avant. Mon coeur c'est remit a battre pour vous, plus fort que jamais, il vous appartient désormais, vous en este la gardienne. Gardez le près du vostre et vous l'entendrez peut-être murmurer tout l'amour que je vous porte.

Je continuerais de faire de mon mieux pour vous prouvez mon amour, chaque jour un peu plus, espérant vous rendre heureuse, vous voir radieuse, comme le soleil de ma vie. Ma rose éclatante pour qui j'ai succombé repliant mes ailes définitivement pour rester auprès d'elle. Elle qui a su m'envoûter jusqu'à me damner. Mais elle en vaux la peine. Cette rose la... C'est une fleur extrêmement rare, je veillerais a ce qu'elle ne manque de rien, car j'ai lié ma vie a la sienne et je ne peut vivre sans elle.

Je vais vous laisser sur ces quelques lignes, les mots n'étant plus suffisant pour décrire mes sentiments. Heureusement nostre langue a su trouver trois petits mots. Trois petits mots anodin et qui pourtant sont les seuls connus pour exprimer l'amour. Alors je vous l'écrit et vous le redirais : Je vous aime, je vous aime Llewelyn de Lahmia.

Vostre éphémère

Il sentait la fatigue le gagné. le jour finirai par ce lever dans un peine quelques heures, il avait l'impression que ses mots étaient pauvres et pourtant il se dit que c'était surement la fatigue qui faisait ça. Car en écrivant il lui avait semblé que c'était une jolie lettre. Aussi ne l'as relu t-il pas... Il l'envoya telle quelle a l'élue de son coeur. Retournant se coucher, il ferma les yeux murmurant : Llewelyn si vous saviez... Si vous saviez a quel point je vous aime...
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Mar 23 Oct - 1:04

[edit plus tard pour le rp]

Mon amour,

je prends enfin la plume pour répondre a vos mots, a cette lettre reçue, bouleversante, effrayante presque si je ne savais déjà. Je sais en effet. Je sais que je suis devenue vostre univers, que la moindre de mes envies se pourrait être satisfaite pour peu que je l'exprime...

Je vous aime. C'est un fait aussi, c'est comme des mots inscrits dans l'air du temps, où que se porte mon regard, ils étincellent. Une vérité toute simple, immuable. Sachez cependant que je n'ai rien de plus que vous. Ce que je vous donne n'est que bassement normal.

C'est merveilleux, parce que vous le voulez ainsi, parce que mon sourire n'a pas de plus beau miroir pour se contempler que vos yeux. Parce que vous me donnez l'envie de vous aimer ainsi, de vous offrir ce monde...

Mon éphémère... Petit papillon qui ose et obtient gain de cause... Je ne vous fuis pas, je ne fuirais probablement pas. D'ailleurs, où irais je? Ce monde m'effraie tout autant que j'ai pu y briller par le passé.

J'ose l'affronter, j'ose esquisser un avenir simplement parce que vous êtes la, que je sais que vous tiendrez ma main quand il le faudra, j'ose songer a ce que je vais devoir subir, aussi bien physiquement que mentalement parce que vous m'en donnez la force.

Et si mon corps s'épuise, si chaque jour m?ôtes un peu plus de ma vitalité, de ma forme... Je sais que je la retrouverais. Je sais que certaines choses font mal, que les nuages parfois s?amoncellent... Il le faut aussi, car c'est ainsi qu'on peut les chasser.

Cependant mon amour, je vous aime avec vos ailes, ne songez pas les replier pour vous poser mais continuer plutôt a m'apprendre a déployer les miennes et a me libérer de mes chaines pour voler, libre, a vos cotés...

La colère ne m'effraie pas, pas plus la vostre que celle des autres, si vous avez a l?éveiller contre moi faites le sans crainte, j'ai parfois des moments d'égarement ou il faut montrer plus de volonté que la mienne, quitte a me malmener...

Malgré les apparences j'ai plus de force que je n'en montre... Paradoxal, vous qui m'avez vu tant de fois pleurer. Je vous écrirais bientôt pourquoi je vous aime. Si vous pensez être si peut, n'avoir rien a me donner, ce n'est pas de moi que vous doutez mais de vous.

Pourtant vous m?êtes aussi nécessaire que l'air et l'eau. Vous êtes le calme, le repos après tant de tempêtes. Un moyen de me rendre l'innocence perdue depuis longtemps.

je vous aime, encore et encore, a chaque instant.

LdL

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Dim 28 Oct - 1:13

La plume se brise alors qu'elle achève cette missive, agacée, elle ne peut pas lui dire, elle n'y arrive pas... Elle envoi valser son nécessaire d'écriture, insatisfaite. Ele lui laisse ce message quand meme, sans le relire sans quoi elle le brulerait

Il y a tant de fois ou j'ai voulu disparaître...
Tant de fois ou je me suis perdue, haïe
Et pour tout oublier j'ai appris a paraître
A me faire autre, oubliant même ma vie

Vivre par ma lame, de combats dans l'honneur
S'aiguiser l’âme, devenir une volonté pure
Ne même plus connaitre ce qu'est la peur
Il n'y avait pas pour moi d'armure plus sure

Il a fallu tout perdre pour me reconstruire
Il m'a fallu brûler mes jours, consumer mon être
Il a fallu briser deux hommes avant de fuir
Achever ma course de vie pour renaître

Je vous aime, ces mots je les crierais bien
Mais ils ne seraient toujours pas assez forts
Vous dire, vous montrer ce coeur, le mien
Il ne cesse de battre pour vous aimer encore

L'arracher de moi juste pour vous l'offrir
Je veux tout vous donner, tout ce que j'ai
Me nourrir chaque jour de vostre sourire
Tout cet amour que je ne peux vous montrer...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Dim 28 Oct - 15:29

Il avait rédigé sa lettre, il ne l'avais pas relue comme a l'accoutumé. Pourtant il semblait satisfait de celle ci. Il avait eu plus de facilité a l'écrire et pourtant... Les mots lui avaient semblé si dur a trouver au départ. Ils étaient venus ensuite tout seuls, naturellement... Il regarda le pli, le glissant dans un petit paquet qu'il avait préparé. Un nécéssaire d'écriture. Il y avait fais graver un papillon a l'intérieur et il sourit en voyant les initiales sur le dessus: "LdL". c'est ainsi que sa rose aimait a signer ses lettres. LdL, signature palindromique qu'il aimait beaucoup. Il s'attendait toujours a la voir dès qu'il voyait Ekaryn. Il ne s'attarda guère plus longuement sur ses pensées soignant son paquet pour qu'il soit parfait puis le glissa dans sa besace.

Quand je croyais avoir tout perdu
Quand un jour l'espoir a disparu...
Quand il ne me reste que mes larmes
Que j'erre comme une enveloppe sans âme

Que ma vie se fait fuyante
Que le temps ne me semble qu'attente
Jusqu'a ce que la faucheuse me prenne
Je demeure le coeur en peine

Les yeux vides, le regard las,
Je patiente jusqu'à mon trépas.
Quand la porte s'ouvre sur un éclat
Une rose envoutante m'éclairant de son aura

Dangereuse? Epineuse? Cela m'indiffère
Eblouï que je suis par sa lumière
Que m'importe l'enfer et la damnation
Si douce me paraît la condamnation

A vos côtés je retrouve le goût de la vie...
Et même plus que cela, je réapprend a aimer
Qu'en mon coeur le jardin a refleuri
De cette unique fleur qui m'ai destinée

Comment pourrais-je lui dire que je l'aime
Quand les mots se perdent et se sème
Lui dire que désormais ma vie est sienne
Que j'ai tatoué mon coeur de son emblème

Aucun mot ne saurait lui montrer mes sentiments
Comment exprimer cet amour ardent...
Ce sentiment de bonheur qui es le mien
Lui dire qu'a jamais je serais sien.

N'y a t-il vraiment que ces quelques mots Llewellyn?
Pour vous dire cela : Je vous aime... Je vous aime vous...
Je pourrais le répéter sans cesse que ça me paraitrait toujours insuffisant... Pourquoi faut-il donc que les mots soit si faible face a la force de mon amour pour vous? Pourquoi je n'arrive pas a exprimer sur le papier ces sentiments qui m'habite. Je sais que vous me comprenez vous qui partagez ma frustration de ne pouvoir exprimer cet amour. Ce feu qui brûle en nous jusqu'à se refléter dans nos yeux brillants... Je pourrais vous dire que je suivrais vos pas... que j'irais au delà de toute frontières pour vous. Mais cela ne suffirait toujours pas... J'offrirais toute possessions et même jusqu'à ma propre vie, pour vous et le rêve que vous m'avez offert, cette famille qui aujourd'hui est la mienne... Ce que j'éprouve pour vous est unique, intense, s'en ai même presque trop pour mon coeur, qui voudrait bondir de ma poitrine rejoindre le vostre et de coeur a coeur lui murmurer:

Je vous aime...

Ephémère a coeur ouvert

Il sortit se promener espérant qu'au détour d'un chemin il croise Lyn... Il voulait voir sa réaction... Lui offrir en mains propres... Au risque que sa lettre ne lui plaise pas. Mais il en doutait vu son contenu. Il se souvenait des mots, des rimes, de certain jeu de mots qu'il aimait particulièrement et il fila le coeur léger.

Petite taverne, il la salut l'embrasse... et dépose son petit paquet devant elle... La blonde le regarde... elle semble hésiter, le rendant anxieux... Elle rougit... Il en fut surprit... Ainsi savait-elle rougir quand on lui offrait un cadeau? Il lui sourit la regardant tendrement elle commença par lire la lettre, Petit poème suivi de courte lettre qu'il lui avait écrit... Il appréciait de voir sa réaction... la voir un peu troublé de ses mots. avant qu'elle ne découvre le petit coffret a ses initiales et a l'intérieur le petit papillon... elle l'effleure du doigt... Il la regarde... Il est presque plus troublé qu'elle de ses gestes... Moment de tendresse serrés l'un contre l'autre. Plus que des mots, de l'amour, plus qu'un cadeau, un symbole.
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Mar 30 Oct - 15:48

dernière soirée a Lyon.

Étrange soirée, Leah, la brune filleule de Cah qui semble surexcitée. En manque de Nuage peut être. Elle s'en prend a Jyrawan quand Cah lui dit qu'elle le laisserait derrière s'il ne suit pas jusque Murât, Leah s'empresse de dire qu'elle l'attendra, évoquant même l'idée qu'ils se perdent tous les deux. Cah ne réagit pas, elle sait pertinemment que Jyr la suivra. Qui plus est la brune ne l’intéresse pas. Elle s'amuse de cette petite vengeance de Leah puisque Cah avait décrété l'attente de Bino qui n'avait pas suivit la veille.

La brune entraîne ensuite un arrivant dans une autre taverne, lui laissant entendre qu'ils ne seraient pas sage... Cah sait bien qu'il ne se passera rien. L'homme réapparaît peu après, la blonde en sourit, il est dépité. L'homme la cherche alors même qu'une seconde avant elle n’était que douceur dans les bras de Jyr. Icelui se fait étrangement silencieux pendant que l'homme tache d’entraîner Cah dans une soirée libertine. méprisante, et pas intéressée la blonde lui argue qu'elle ne joue pas dans la même cour que lui.

L'autre la regarde, il en baverait presque de la désirer, ce regard libidineux qu'il pose sur elle la dégoûte... Elle a beau dire qu’elle est casée, qu'elle vaut mieux que lui... l'homme continue. A un moment donné elle se tourne vers son compagnon, lui demande s'il ne va pas avoir pitié de cet homme, toujours aucune réaction. Cah se glace intérieurement, mais comment va t'elle se sortir de la? La colère monte en elle. Elle n'a pas d'arme. Statufiée a l’intérieur, il lui faudra donc être forte. Paraître.

Elle se lève, démarche assurée, elle sait bien se maîtriser, alors qu'elle avance, elle se montre forte et assurée et a chaque pas elle se dégoûte un peu plus d'elle même. Elle fini devant le sieur, lui relève le menton en une parodie de futur baiser, se penche vers lui, parfaite actrice de charme... Et finit par lui murmurer un commentaire méprisant sur lui et ses capacités amoureuses. Que ne l'avait elle occis a cet instant? Elle se redresse ensuite, Jyr n'a pas bougé. Prise d'une brusque colère envers lui, de ce silence alors même qu'il ne l'a pas quitté des yeux elle fuit la taverne après leur avoir souhaité la bonne nuit. Ce ton courtois et glacial qu'elle utilise quand elle prend ses distances.

Quelques rues plus loin elle peut enfin laisser libre cour a ses nausées et rendre ce qu'elle peut. Profondément ecoeurée des hommes, d'elle même, de son charme et de ce regard qui la salie, des mots qu'ils lui avait été dit... Jyrawan ne tarde pas a la rejoindre, elle se méfie d'abord de ses pas qui s'approchent, elle sait pertinemment qu'elle ne peut se défendre si c’est le sieur qui arrive. La voix de Jyr la détend, elle se sent trop mal pour faire ne serait ce que semblant de le repousser, de l'envoyer paître pour son silence une caresse sur sa nuque et elle se réfugie dans ses bras, elle a tant besoin de lui!

Les larmes coulent, celles de Cah d'abord, de cette impuissance qu'elle a sentie, haïe. Décision prise de reprendre ses armes, de se défendre seule donc. Toujours un temps de retard la blonde. Loup avait voulu lui faire prendre la place d'une femme protégée, qu'il la défende, elle le lui avait refusé. Comment lui dire ce qu'elle avait ressentit, s'expliquer? Elle tente... Jyr s'agenouille devant elle. L'ultime cauchemar. Elle ne supporte pas... Jamais, nul ne devait s'agenouiller devant elle, elle en aurait hurlé.

Au lieu de quoi elle lui mande de se relever, le fait installer a coté d'elle. Elle relève ensuite le regard pour chercher le sien, aperçoit ses larmes... Coup d'estoc pour la blonde. Elle se déteste. Elle avait beau avoir prévenu qu'elle pourrait le briser, lui faire mal il n'avait voulu en prendre compte et la... Il pleurait. Par sa faute. Que faire? L'envie de fuir pour le protéger, qu'il l'oublie, l'effleure un instant, elle la chasse vite. Elle sait qu'elle le protégera pas ainsi. Et elle a besoin de lui. Vite, trouver autre chose a faire.

Il lui faut un bon bain. Se laver de ces regards, ces insultes. L'avait il prise pour une catin qu'on trousse rapidement dans une taverne? Certes Cah était loin d’être innocente, elle n'en était pas moins discrète la plupart du temps... Elle avait connu quelques magnifiques nuits en taverne mais pas avec des inconnus! Quelques temps plus tard... Le bain demandé est en place, Cah prend grand soin a se laver alors même qu'un billet lui parvient, porté par le maistre d’hôtel. Un message du faquin, il lui donne encore l'adresse de sa MaiSoN, l'invitant a venir... La missive fini au feu. Cah ne désire que l’étreinte réconfortante de Jyr. L'idée même s'occuper sa nuit a des activités amoureuses la révulse, heureusement, c'est une dégustation de miel qui la calme avant de s'endormir sagement.

Lendemain soir, la blonde se décide a envoyer une missive a son compagnon qui s’était absenté, il faut qu'elle évacue entièrement de sa plume cette soirée.


Mon amour,

Étrange soirée hier soir... Je reviens dessus, rapidement j'espère, après je ne sais jamais ce que ma plume va bien vouloir dévoiler... Je n'ai pas supporter vos larmes... Je n'ai pas compris vostre silence, pas même au moment ou j'ai dis être déjà casée a l'importun...

Étrange cet état de vouloir être juste une femme protégée pour une fois, de celui qui ne me le mande pas... Combien me l'ont demandé, se faire protecteurs quand je tenais droite.. Et je leur ai refusé. La vie est parfois bien ironique. Je suis la somme de ce que j'ai vécu.

J'aurais pu rendre fou cet homme ou le damner, enfin, pour lui la damnation n'est rien, et fol il l'est déjà, d'une folie malsaine. Cependant.. J'aimerais comprendre vostre silence. J'ai eu tord de lui répondre, mais a présent je m'inquiète...

Cette scène, ou ses variantes, se reproduira, j'ai bien trop de charme pour laisser les gens indifférents. Dites le moi en ce cas... Ne laissez pas le silence s'emparer de vous, je préfère entendre que la situation vous déplaît plutôt que cela.

Ce silence me fut une distance insupportable. Je préfère que l'on cri plutôt que l'on se taise. Si vous avez colère ou chagrin a montrer, faites le, n'ayez crainte sur ma facon de l'encaisser mais ne m'opposez pas de grâce, une telle indifférence. Je sais mille fois moins souffrir d'encaisser une colère que le silence.

Je suis a un tournant, ne sachant pas très bien ce que je dois faire, toujours paraître ou enfin être. Je n'ai qu'une seule certitude:

Je vous aime.

Cet amour est plus fort que n'importe quel désaccord.

LdL

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Mar 30 Oct - 17:50

Jyr était occupé a la contemplation intensive du plafond essayant d'y projeter ses pensées pour mieux les analyser ce qui n'était pas une grande réussite jusqu'ici. Tout lui semblais si étrange... Il avait même du mal a ce comprendre. lui même. La matinée avait un peu éloigné ses pensées, ses doutes. Sculpter lui avait fait du bien même s'il n'était pas toujours très a l'aise avec Az. Il fut d'ailleurs surpris que ce dernier s'interesse autant a ce qu'il faisait le questionnant même parfois. En effet Jyr était plus habitué a son indifférence qu'a ces moments ou il semblais vouloir apprendre de lui. D'ailleurs c'etait bien la première fois qu'il entendait Azrael parler autant... Contrairement a Shae lui n'était pas très expressif, et si la petite boudeuse était déçu de ne pas avoir poney et grenouille de suite, lui restait parfaitement impassible ou presque a tout ce qu'on pouvais lui dire...

A quoi pouvais bien songer Llewelyn en les voyant? Jyr lui s'efforçait d'apprendre a Az tant bien que mal. Il n'était pas professeur... Et ne s'y connaissait guère il fallait l'avouer. Il avait juste appris au fil du temps. Il n'était pas dupe sur un point... Contrairement a ce qu'elle disait il soupçonnait Lyn de mieux savoir sculpté que lui... D'ailleurs elle lui fit la remarque qu'il faudrait poncer sa grenouille. Etait-ce seulement pour que Shae ne se blesse pas ou l'avait-il si mal sculpter? Il préfèra ne pas s'attarder sur cette pensée, regardant la blonde qui semblait fatiguée... Alors après avoir offert la dite Grenouille a Shaelyn et l'avoir prise dans ses bras, ils allèrent se reposer. Tous sauf Az a qui sa mère proposa un livre en lui disant de ne pas quitter le lieu...

Il se remémorait cette scène quand Ekaryn se posa près de lui. Il lui sourit, l'invitant a rester un peu près de lui, récupérant la lettre. Il parcouru la lettre et son sang ne fit qu'un tour... Se remémorant la soirée... la culpabilité, la peur... Se remémorant la colère qu'il avait ressenti fasse a cette homme. Cet envie de lui coller son poing dans la tronche jusqu'a briser ses propres doigt s'il le fallait. Pourquoi avait-il été silencieux? Cela était une bonne question. Il n'était pas certain de le savoir lui même. Il aurait voulu répondre a Lyn quand elle lui a parlé... Il n'avais pas bien saisi ce qu'elle voulait dire et voyant l'autre enchainé et elle lui répondre il avait laissé "courrir". Il avait aussi entendu les mots qu'elle prononçait, il savait pertinemment qu'ils étaients inutile face a tel individu.

La seul chose qui aurait pu le refroidir un peu aurait été qu'il montre son attachement a Lyn devant cet homme. Seulement la blonde avait mis un peu de distance entre eux... Et il y avait ce "paraitre"... Ce "Paraitre qui faisait qu'en présence d'une tierce personne Jyr se retenait d'être démonstratif en public... Pourtant il crevait d'envie de l'embrasser, l'enlacer. Tout comme il crevait d'envie de faire taire cet homme d'un coup d'épée bien placé... Mais au final ce n'es pas vraiment tout ça qui lui faisait mal... Ce qui le rongeait c'est le regard de sa rose... Comme un reproche qu'elle lui faisait. Et la culpabilité le rongeait... Il n'avait pas su la protéger alors qu'elle en avait besoin...

Pourtant un seul mot d'elle et il se serait volontier exécuté.. Les choses en furent autrement.. Il la voyait prendre de la distance, la voyait s'enfermer dans sa citadelle de glace... Et il était trop tard... Il ne savait plus quoi faire pour arrêter cela... Même si le bain avait fini par les détendre... Quelque chose n'allait pas... Il n'aurait su dire quoi mais il avait le sentiment qu'un changement était imminent, et ce n'était pas forcement un bon changement... Il s'était endormi sur cela d'un sommeil agité malgré les bras rassurant de son amour. Et la cette lettre venait remuer le couteau dans la plaie... Cela dis c'était un mal nécessaire, une chance qu'il avait de pouvoir dire a Lyn ce qu'il avait ressenti...

Il s'installa avec de quoi écrire gardant Ekaryn près de lui lui donnant un morceau de viande pour la faire patienter. Oui il aimait particulièrement cet oiseau. Pas parce que c'était celui de sa rose, mais parce qu'il c'était prit de sympathie pour lui. Il commença a écrire, de mémoire jamais sa plume n'avait filé si vite sur le parchemin, il écrivait ses impressions, ses émotions, il écrivait aussi l'amour, les sentiments. Il essayait de ne pas la blesser par les mots même s'il savait qu'il ne pouvait les maitriser totalement et que s'il relisait il déchirerait cette lettre. Au final il n'y avait pas que la plume qui virevoltait mais les mots eux aussi semblait tournoyer a l'image de la tempête d'émotions qu'il avait ressenti et ressentait encore...


Amour

Je ne sais comment sera ma réponse, courte ou longue... je vais simplement tenté de vous expliquer ce que j'ai ressenti et ce que je souhaiterai même si cela au final c'est a vous de le décider. Je vais commencer par la fin de vostre lettre. Je vous préfère de loin être. De très loin même. Vous voir paraître me trouble, et me perturbe quelques fois.

Pour hier je n'es pas bien compris vostre demande... J'ai été troublé de cet échange. Mais a l'intérieur ma colère et ma rage était sans égal. J'ai failli mille fois lui sauter dessus pour le saigner ou le faire taire un jamais comme un vulgaire porc qu'il es pour moi. Ou claquer la porte évacuer cela. Mais vos mots... vos gestes... m'en ont empêcher... Je ne comprenais pas... Cela m'as fais mal quelque part... Je peux supporter qu'une personne vous tourne autour, un peu plus difficilement l'eloignement que vous avez eu a mon égard.

J'aurais aimé vous avoir pres de moi tout contre moi. J'ai aussi failli vous embrasser a en perdre le souffle pour lui montrer que cela ne servait a rien de poursuivre et qu'il vous laisse tranquille. c'etait une torture que tout cela pour moi... Ne vous attardez pas sur mes mots et ne vous reprochez rien surtout. S'il vous plait, n'ajoutez pas a ma peine de ne pas avoir su vous proteger le poid de la culpabilité.

La prochaine fois sachez que je ne cacherais pas mes sentiments mais vous devrez pouvoir les maitriser, vous n'aurez plus a souffrir mes silences. Rien que le souvenir de la soirée d'hier m'en fait revivre les émotions. Je vous en supplie ne me laissez pas dans cet état... Je suis une personne sensible... Une personne qui vous aime comme jamais je n'es su aimer auparavant. Et sachez le vous avez raison a propos des enfers. Si je tombe si je changerai d'enfer, jamais je ne retrouverais ce que je vit aujourd'hui avec vous.

Je le sais, j'ai fais ce choix et je l'ai fait pour une raison simple. Parce que pour moi un seul instant auprès de vous valait bien plus que la traverser des enfers dans la souffrance.
Je vous aime éperdument, je vous aime. Je pourrais vous le répèter sans cesse mais ce ne serais montrer qu'une infime partie de ce que je ressens pour vous.

Je vais donc vous laissez sur ces lignes en espérant que vous ferez le bon choix. Pour vous bien sur mais aussi pour nous. Je ne vous dirais qu'une derniere chose:

Ma rose, vous etes la seule rose de mon jardin, et si je vous perd... le jardin n'es plus... Je vous aime, je ne souhaite que vous suivre dans cette vie. Gardez vostre main dans la mienne et ensemble parcouront le chemin de la vie...

Jyr

Il regarda vaguement sa lettre tremblant se demandant si c'était une bonne idée de l'envoyer... Et pourtant il le fallait, c'était la seule chance qu'il avait de lui dire cela... Lui dire, lui faire comprendre, et lui montrer qu'il l'aimait... Parce que ça oui il l'aimait, plus que tout. Il regarda Ekaryn bien sage comme a l'accoutumée lui confiant le parchemin, il la caressa doucement avant de lui murmurer Je compte sur toi Ekaryn, aller, va... Il regarda l'oiseau s'envoler sortant par la fenêtre laissée ouverte... Jyr se leva, il avait besoin de se calme, de se détendre... mais comment? Il faisait les cent pas dans la pièce...

Qu'avait-il fait? Cette lettre n'était pas une bonne idée au final? Il n'en savait rien , il avait peur... Et si elle le prenait mal? Et si il avait été trop dur? Et si, et si... Il se torturait tout seul avec des questions qui ne menait a rien vu que de toute façon il n'avait pas les réponses mais de toute façon il était trop tard. Il avait envoyé sa lettre.


la blondinette reçoit la réponse, prend le temps de s'installer pour la lire... Et manque d'en déclencher ses couches sous le choc. Elle se stoppe... respire a fond, le temps de se calmer... Achève sa lecture pour enfin se précipiter le rejoindre, sauter a son cou sans ce soucier de ce qu'il fait et de murmurer contre ses lèvres:

Quand soudain la porte s'ouvrit laissant sa rose arriver telle une tornade fondant sur lui... Lui sautant au cou, le laissant quelque peu surpris, il la réceptionna la regardant tendrement se perdant dans son regard...
aimez moi... embrassez moi devant tous... je suis vostre et que le monde le sache!
Avant de l'embrasser passionnément, de tout ce qu'il éveille en elle... Qu'il l'embrasse donc devant les faquin... Elle l'aime, c'est tout ce qui compte.

Il était ému... bouleversé de ce moment... Il répondit a son baiser avec tout l'amour et la passion qu'elle lui inspirait, la serrant contre lui. Prolongeant le baiser, melant sa langue a la sienne, sa main effleurant sa nuque, glissant dans ses cheveux... il murmure : Je vous aime Llewelyn... Je vous aime et je vous le montrerai chaque jour... Il la regardait les yeux brillants, tout en la caressant... Prenant délicatement sa main dans la sienne pour l'enmener avec lui, besoin qu'il avait de la tenir dans ses bras de passer un moment avec elle, ensemble, rien que tout les deux...
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Ven 2 Nov - 14:37

Une missive dans son poing... les larmes coulant sur ses joues... Jyr entreprit la redaction d'une courte lettre en réponse. Il n'était pas l'heure aux longues phrases. Il lui mandait ou elle en était, s'il pouvait l'aider, faire quelque chose. Il mandait également une réponse..; Il devait savoir... Il irait sitôt sa lettre finie vérifier si elle se trouvait en ville ...

Il se relis brièvement, avait -il oublié quelque chose? Non l'essentiel y était... Pourquoi avait-il fallu que ce soit elle? Pourquoi? Il aurait mille fois préféré que ce soit lui. Lui il savait se défendre, non pas qu'il doutait de ses capacité. Mais Jyr n'avais jamais failli jusqu'ici. Pourquoi ne l'avait -il pas aperçu... Pourquoi n'avait-il pas pu être la pour elle... Il était aissailli de questions inutiles. Il ne servait strictement a rien de se les poser.

Il envoya sa lettre, il faudrait attendre la réponse... Parler a Lyn. Surtout parler a Lyn... S'il devait partir le comprendrait-elle? Viendrait-elle avec lui? Il ne savait... Il reviendrait rapidement sans doutes, il n'en savait rien il ne savait plus... Juste que les mots reçus était d'une douleur sans nom... Encore des questions, moins inutiles celles ci mais toujours sans réponses... Il relit la lettre une dernière fois, toujours plus de larmes... Pourquoi...? Il se leva, besoin de sortir, la chercher, la chercher elle et trouver Lyn.

Il n' avait que peu de choses importantes pour lui dans ce monde. Devait-il vraiment en perdre une?
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Mar 11 Déc - 22:54

Jyr était dans une colère noire... Fatigué et dépité... Il avait voulu entrer en taverne... Passer du temps avec Lyn découvrir ses amis apprendre a les connaitre. Au lieu de ça un portier grincheux l'empechait de passer... Chaque tentative qu'il faisait vouée a l'echec augmentait sa rage...

L'avait pas vu son amour de la journée pas eu la moindre nouvelle pas eu les ordres, pas vu Larig..; Il avait vu personne... Il fini par renoncer promettant au portier que quand il reviendrait il lui ferais payer le prix de cet affront. Il lui ferait payé a un point. Il prendrais son temps le torturerait juste pour le plaisir. Juste pour lui faire comprendre que faut pas se mettre entre lui et l'amour de sa vie.

Il était perdu, sans nouvelle de personne , sans savoir quoi faire et frustré de ne pouvoir les rejoindre... Il ramassa une boule de neige l'envoyant en pleine face du portier tout en faisant demie tour... Pas le choix... Il n'avait plus qu'a s'en retourner , seul et triste... Les yeux humides... Cette soirée il serait seul... Seul pendant que tout le monde fait la fête. L'ont-il oublié? Surement... Qui penserait que le portier le laisse dehors? Qui penserais a regarder dehors alors que devant soit nos yeux se pose sur une chope de bière...

Il partit se coucher, fatigué, agacé , enervé... triste aussi... Demain était un autre jour..; Il l'espérait meilleur que celui ci... Mayenne pour comblé le tout était une ville qu'il détestait particulièrement... Non vraiment c'était pas son jour... Il rentra, s'installant pour la nuit tandis que les larmes s'écoulait maintenant qu'il était a l'abri des regards... Il pleura jusqu'a en être épuisé et les yeux rougis fini par s'endormir...


avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Mer 12 Déc - 4:32

fin de journée, la blonde avait passé quelques temps en taverne avec Alex et Alpha... Mais pas de Jyr en vue. Avait il décidé de rester en leur suite toute la journée? Cah joua un instant des mots pour le plaisir des clients de la taverne, les subjuguant rapidement par sa maîtrise mais le coeur n'y était pas. Elle avait fait des folies chez un tailleur, s'accordant elle aussi le nouveau manteau de fourrure qui faisait fureur dans les salons... Mais de Jyr nulle trace. Alex l'avait mandé pourtant. Tard dans la nuit elle vint le rejoindre, l’éveillant d'un baiser elle posa ensuite un doigt sur ses lèvres pour l’empêcher de parler le temps qu'elle lui murmure:

Une rose perdue sous les flocons
Cherchant en tout sens son âme
Ne le voyant sous nul horizon
Se cache il l'éphémère de sa Dame?

Surement pour ne pas être cible
D'une attaque de boule de neige
Mais pourtant rien de terrible
Ces jeux sont de doux pièges...

Qu'importe si maintenant il entoure
De ses bras pour la réchauffer
Quand elle vient lui murmurer son amour
Par le plus tendre des baisers...


Et de retirer ensuite le doigt de ses lèvres, pour le lui donner ce baiser, parce qu'il lui a manqué toute la soirée et qu'elle n'a pas compris qu'il ne vienne pas...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Mer 9 Jan - 1:34

Jyr était d'humeur lunatique ses temps... tantôt taquin tantôt triste et parfois joyeux. En vérité Lyn lui manquait terriblement. Et il avait beau essayé de la voir il n'y parvenait pas toujours. Evidemment qu'il ne pouvais pas toujours la voir... Qu'elle n'était pas toujours en taverne et lui non plus. Mais elle avait récemment eu de nouveau jeu et il s'était senti un peu plus seul. Plus un malheureux concour de circonstance et le sens du devoir de Lyn et se fut la goutte d'eau de trop pour un Jyr perturbé.

Il avait attendu son amour en taverne, voyant qu'elle avait préféré une autre taverne il a cru devenir fou... Il pensait qu'elle ne voulait pas le voir alors que c'etait tout le contraire. Mais la colere l'aveuglait... Il lui ecrit une missive entre désespoir de la voir et colére qu'il essayait de masqué ... Puis fila dans une autre taverne discuter un peu puisque de toute façon l'autre était pleine... Autant qu'il s'occupe, il se piqua d'embeter une rousse? Oui elle devait etre rousse bien qu'en vérité il n'y avait même pas prété attention. Tout était bon pour se changer les idées. La rousse semblait avoir un sale caractere et c'était tant mieux.

II ne cessa de l'embêter et de la taquiner... Puis la réponse de Lyn lui parvint... et il manqua tomber de sa chaise a la lecture... Il du la relire une seconde fois...Il réfléchi... Il était blessé , frustré... Alors comme ça Finn était interessant et pas lui? Il ne comprenait plus... Il relu encore et se leva prenant congés des dames présentes. Taquinant la rouquine qui lui dis: "a plus tard sur les rempart peut-être" Il esquissa un sourire leger avant d'aller rejoindre Lyn

Il se montrait froid et distant, l'ambiance de la taverne n'aidait en rien son état. Sans parler de la présence d'Astana... La blonde et son caractere... Pour sûr il n'avais pas oublié... Jyr passait une mauvaise soirée jusqu'a ce que Lyn comme toujours se rapprocha. Il ignorait comment elle faisait. Mais quand il avait besoin d'elle. Elle était la, attentionnée et aimante. Pourtant cette fois ci cela ne suffisait pas... Il avait besoin de lui parler, de la voir. Lui parler... Il avait râver pouvoir lui parler en tête a tête seul en tavernes. Malheureusement les circonstances n'aidait en rien... Et il savait que la prochaine discussion ne serait pas des plus agréable.

Petit a petit la taverne se vida et Jyr rentra avec Lyn s'ensuivit une longue discussion extrèmement pénible tant pour l'un que pour l'autre. Il implora son aide... Il avait besoin d'elle il avait toujours eu besoin d'elle ... Elle la lui accorda et il finir par clore la discussion et se diriger vers leur lit tout deux semblant d'humeur un peu plus taquine. Surement qu'ils souhaitaient oublier un peu cette discussion.

Seulement visiblement le sujet ne semblait pas clos, pas clos du tout même. Le lendemain Jyr avait passé un peu de temps en ville et notemment avec Esmée et Ema. Il fut surprit de voir que Ekaryn porter une courte missive... Lyn lui reprochait d'apprecier la compagnie d'Ema... Et qu'est ce qu'elle en savait? Elle ne venait pas le rejoindre. Car si elle l'avait fait. Elle saurait que Jyr quand il était seul avec Ema ne parlait absolument que d'elle. Elle lui manquait beaucoup... Elle ne semblait pas s'en rendre compte... Peut-etre devait-il simplement lui dire? Lui dire qu'il voulait passer du temps avec elle rien que tout les deux. Un moment en tête a tête sans ombres dans la conversation juste a parler ou se promener main dans la main.

Jyr repris donc le chemin du retour... cherchant Lyn le coeur troublé. Qu'avait -il donc fait pour se voir priver de sa présence et recevoir mots si simples et distants... Il l'ignorait et elle seule pourrait le lui dire. Il rédigea une lettre tout aussi brève a son attention avant de sombrer dans la tristesse qui était la sienne a ce moment la. Il devait trouvez un moyen de s'apaiser... elle n'était pas la il fallait une solution... Alors il décida de prendre un bain ... Oui un bain... Il le prépara ... se glissant dans l'eau entièrement se laissant aller... Privé de son tout semblait calme dans l'eau... Seul ses pensées était agitées...
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Jyrawan le Lun 14 Jan - 23:02

Qu'est ce qui ne tournais pas rond chez lui? Etait ce vraiment lui qui n'allait pas bien? Ou les choses qui allait mal? Il s'interrogeait. Il voyait moins Lyn, il voyait beaucoup de monde mais pas Lyn. Et quand il se voyait les sujet etait la guerre, les angevins, les maladies ou alors une dispute de temps en temps. Entrecoupé par des moments tendres trop rare a son gouts et quelques baisers. c'etait elle aperçu qu'ils leurs étaient arrivé de passé toute une soirée sans un seul baiser ou seulement lui l'avait remarqué?

Quelque chose ne tournait pas rond mais quoi? Etait ce sa jalousie? Hum non il l'était oui mais il arrivait a peu près a faire avec. Mais qu'est ce qui allais de travers alors? Angers n'etait pas d'un climat agréable et par bien des côtés elle lui rappelait Montpellier... Elle était toute pareille... Les tavernes pleines... les charmeurs... ceux qui cherchait une histoire d'un soir... impossible de s'y trouver au calme... Sans compter les arrivages de nouveaux habitants qui du fait augmentait les risque de contamination par la maladie...

Au final Jyr n'était pas bien et plus il cherchait la cause et moins il en trouvait la raison. Llewelyn lui manquait... Il n'avait guere de temps a eux... Cela attristait Jyr... Mais il ne pouvais la soustraire a ses obligations. Pourtant l'envie lui venait parfois. La prendre dans ses bras et l'enmener loin... Même le temps d'une soirée. Lui montrer cette region qu'elle connait surement déjà mais la connait elle aussi bien que lui? Il avait quitté La Mélopée, trahissant un malêtre sans nom dont il ignorait la cause.

Il alla voir Andréa, leur petite fille, quand il n'allais pas bien c'est vers elle qu'il trouvait le plus de réconfort. Il avait decouvert cela il y'as peu. Ces sourires et ses rires, le regard qu'elle posait sur lui de ses grand yeux... Il l'aimait comme le père qu'il était pour elle. Et elle le lui rendait bien. Souvent ses petites mains venaient effleurer son visage... Il oubliait alors toutes ses questions qui le tourmentaient l'espace d'un instant. Alors il la serrait dans ses bras la berçant doucement jusqu'a ce qu'elle s'endorme. Il la regardait longuement avant d'aller la reposer dans son petit lit.

Il vérifia sa température et qu'elle fut bien installée avant de sortir de ce petit espace, laissant un soupir s'échapper de ses lèvres... Il devrait y retourner... Au moins voir son amour si cher a son coeur. Profiter du temps qu'il peut prendre avec elle. Et lui dire encore une fois qu'il l'aime avant de l'embrasser. Car oui il l'aimait. Il l'avait toujours su, mais il s'en rendait chaque jour un peu plus compte... Il repris donc le chemin de La Mélopée.
avatar
Jyrawan
Admin

Messages : 76
Date d'inscription : 25/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Llewelyn le Mar 15 Jan - 7:03

Il ne saurait être en ce monde de plus jolie fleur
Que celle qui pousse sur le chemin du soleil
S'ouvrant, délicats pétales a cette douce chaleur
Et laisse entrevoir a l'égaré un éclat de merveille

Et la sève d'icelle, pour qu'elle se gorge de lumière
Ce qui la fait vivre, sa raison d’être, grandir avec orgueil
L’éclat de qui la regarde, lui portant l'attention nourricière
Nécessaire a sa vie, sans qui le monde ne serait qu'un linceul

Aimer ce regard, ne vivre, s’élever que pour lui même
Pour le plaisir de le faire briller, pour l'envie de le contenter
Qu'il récolte a présent l'amour que son souffle sème
Que d'avoir approché cette rose un temps ou elle fut glacée

Je vous aime, a chaque seconde ou je ne le dis pas
A chaque instant ou je ne sais vous enlacer, vous sourire
Je le sais, quand je me nourris de vous, de nous, ici et la
Quand rien n'est plus doux que de savourer vostre rire

Quand je me perd dans la plus profonde des colères
Quand je découvre en moi cette jalousie encore inconnue
Quand je me prive de vous, arpentant des chemins ou j’erre
A la recherche d'une explication a cette bien sinistre vue

Voila que j'ajoute a la difficulté de m'aimer, ce défaut la
Nulle excuse a avancer, c'est ainsi, j'essayerais a l'occasion
D'endiguer ce nouveau trait de caractère, si cela ne suffisait pas
D'avoir déjà tant d'épines, et pour seule excuse la passion

Mon bel éphémère qui supportez le joug de mon amour
Cette prison dorée que je vous fait, ce monde partagé
Je n'ai a l'instant pour moi que cette voie prise sans retour
Vous m’êtes le passé, le présent, l'avenir a nous partager...

Je sais vous avoir jadis mis en garde de mon incandescence
De mes fureurs, de mes passions, de tous mes caprices
De la façon que j'ai de faire les choses en toute inconscience
Des conséquences de mes actes, poussant parfois le vice

Jusqu’à déployer mon charme sans autre but que m'occuper
Une minute, une heure, le temps d'une soirée perdue
Une en vostre absence, sourire pour cacher mes pensées
Tournées vers vous, a chaque instant, l’âme mise a nue

Je vous aime donc, au delà de mes mots, de mes forces
Au delà de la raison, de la vie elle même, des jours s’enchâssant
Avec passion, avec fureur, avec le désespoir que l'absence amorce
Quand une seconde se perd loin de l'autre pour les amants...

Lyn

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et finalement... on en revient toujours a cela.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum