St Maurice (halle de Murat)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:09

Cahuete
L'aube s'etait levée enroulant sur elles memes les filets de brumes des pays volcaniques, le coche avait traversé la ville presque silencieusement, la jeune fille qui le conduisait tremblait encore de tous ses membres, elle avait quand meme insisté pour prendre les rennes pendant que derriere, la Dame de Saint Maurice reconfortait ses enfants. la plus jeune surtout, a peine agée deux années... Caprysse tocqua deux petits coups a la parois du véhicule avant de dire:

Cah, nous sommes bientot arrivée a la maison plutôt Rue de l'Amour ou Saint Maurice?

a l'intérieur de l'équipage la Dame elle aussi reprimait ses tremblements, certes pas les memes que sa jeune protegée mais elle avait le plus grand mal a rester de sa neutralité habituelle, serrant contre elle sa progéniture, la consolant de caresses et de baisers pour surtout ne pas penser elle repondit quand meme a son amie:

Nous allons au domaine ma belle, j'ai besoin de coucher les enfants la ou je les saurait en sécurité...

Par sécurité, la blonde pensait évidement a leur Pere dont elle avait fait déménager la sépulture avec ses propres affaires, la ou Il etait, elle etait chez elle et les enfants le sentait aussi, ils ne dormaient jamais si bien qu'aupres de leur Pere.

Arrivés au portail des jardins Rakaph en ouvrit les grilles sans un mot, il s'attendait toujours a ce que sa maitresse parte ou revienne sans le prévenir, cela ne l'interessait pas, il etait simplement le Gardien.

Caprysse arreta l'équipage devant la porte de la demeure puis s'en vient chercher l'un des enfants pour l'emmener au lit avec son amie, Cah lui tendit la jeune Shaelyn, plus sociable que son grand frere. Les deux femmes rentrèrent dans le vestibule, rakaph s'occuperait bien des bagages plus tard, ce n'est pas cela qui les souciaient.

Montant a l'étage elle en vinrent a coucher les enfants, murmurant des paroles de réconfort et assez lénifiantes pour les endormir, une fois fait elle redescendirent ensemble, elle parlèrent peu, Cap avait déja en tete la liste des choses a faire pour le confort immediat et Cah n'etait pas d'humeur a tenter de l'empecher de se comporter comme une servante, trop préoccupée elle n'avais guère l'envie de repeter encore a son amie qu'elle etait ici son égale ou peu s'en fallait.

Il aurait bien fallut qu'elles dorment elles aussi mais les adultes mettait beaucoup plus de temps a oublier un traumatisme, l'esprit plein de "si" de "j'aurais du" menait a l'insomnie. Cah sortit de la maison laissant Cap s'en allait vers la cuisine sans meme chercher a savoir ce qu'elle allait y faire.

Se dirigeant vers une des dependances de la maison elle rumina ses sombres pensées jusqu'a sa destination: la salle d'arme. La, avec un calme aussi trompeur que celui d'une riviere elle prit l'une de ses épées, soupesa son poid et fit dans l'air quelques passes.

regardant le mannequin de bois qui tronait au milieu de la salle, elle ota rapidement sa houppelande, gardant ses braies et chemise afin d'avoir une plus grande liberté de mouvement. avancant pres du mannequin et le jaugea, tapant de dextre et de senestre, se fendant, mimant la parade puis la botte... Elle libera enfin sa rage. les coups pleuvaient sur l'objet inanimé, suivis ou precédés d'imprécations plus ou moins polies


Maudits brigands! résidus galleux des bas fonds! Mécreants! Engeance de maison de passe!

les mots ponctués de coups martelés resonnaient dans la salle, heureusement un peu distante de la maison pour acceuillir les entrainements quotidiens de la maitresse des lieux. De suite, le lieu lui servait d'exutoire pour la rage qui l'animait, elle avait failli contre des brigands. Certes ils etaient quatre, mais qu'est ce quatre quand on etait rompue a la guerre comme la garde princiere?

Un moment plus tard, meme le socle du mannequin etait réduit en charpies, la Dame cessa, elle ne pouvait passer sa journée a cela et cela ne lui permettra pas de rattraper sa défaillance nocturne... essuyant la sueur melée de sang sur son front sans se rendre compte du fluide vital elle s'en alla ensuite saluer la mémoire de son Oiseau, rituel obligé pour son retour en ville...

La blonde alla donc, dans le sanctuaire secret ou reposait la dépouille de Iophel, elle deverouilla la porte, entrant dans la salle et alluma une petite coupe a huile parfumée pour eclairer les lieux. Le lourd sarcophage d'or etait la, brillant a la lumiere des minuscules flammes, elle effleura d'une caresse le visage sculté avant de s'agenouiller et de se receuillir. Une rapide bénédicité Aristolecienne plus tard elle parla dans l'air, comme si elle voulait parler a un fantome:


Je suis de retour, les enfants vont bien...

Quelles idioties...Mais que dire aussi a quelqu'un qui n'entendra pas? Il n'etait plus, Il les avait laissés. Qu'aurait il dit de la situation? Un souvenir lui porta la reponse a cette intérrogation

Dans un monde de ténèbres les ombres ne sont pas a craindre....

surement, mais maintenant qu'Il n'etait plus, la nuit lui avait prouvé qu'elle devait quand meme craindre les ombres. Elle laissa filer le temps jusqu'a ce que la silhouette de Caprysse vienne s'encadrer dans le rectangle lumineux de la porte ouverte:

J'ai fait préparer le dejeuner pour tout le monde, ainsi qu'un bain... Tu es dans un etat lamentable.

Evidement, la protegée de Cah avait une fichue tendance a se prendre pour sa mere parfois, mais peut etre aussi que la guerriere en avait besoin, elle qui ne s'ecoutait jamais... Cap avait raison, la maitresse des lieux ressemblait a une sauvageaonne, ses vetements etaient fichus, ses combats de la nuit et de la matinée n'avaient pas été sans dommages.

Rentrant, elle se dirigea vers la cuisine, le bacquet chaud l'y attendait, les domestiques n'arriveraient que dans l'apres midi, la plupart avaient leurs congés pendant les voyages arachidiens. Elle se devetie entierement et glissa son corps meurtri dans l'eau chaude ou elle acheva d'effacer de sa mémoire ses remords nocturnes.

Apres le dejeuner en famille, il etait temps de se mettre en route vers le village meme, il y avait fort a faire...

Cap, je vais en ville, je passerais a la marechaussée mais je voudrais voir si la Duchesse n'est pas dans sa taverne, tu veux bien garder Az et Shaelyn?

Evidement, cela irait comme cela aussi la blonde alla chercher sa monture a l'écurie, le coche avait été rangé a sa place dans la matinée., sellant Eclipse, elle pris la route de Murat, jusqu'a attacher son cheval a l'entrée de sa taverne habituelle "la Tocos"

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:10

Trystan

Domaine de Saint Maurice.

En cette matinée, où l'aube s'était déjà bien étirée, Trystan avait quitté Murât pour se rendre au Domaine de Saint Maurice. Il s'y rendait d'un pas trainant, repensant à cette sombre soirée de la veille, mêlant des pensées autour de notions sur la libertré, notamment quand sa propre liberté vient piétiner celle des autres. A cela il fallait ajouter des sentiments où se croisaient innocence et culpabilité. Il ne savait plus très bien comment les choses ont pu basculer. Etait-ce vraiment hier soir, était-ce encore plus tôt? Bref, toutes ces réflexions, toutes ces pensées qui heurtaient son esprit, l'accompagnèrent jusqu'aux grilles du domaine de Saint Maurice, l'ayant même écarté de l'ambiance matinale qui éclaire chaque matin les monts d'Auvergne, qui d'ordinaire savent apaiser son esprit.

La bâtisse qui lui faisait maintenant face ruisselait déjà des lumières d'un franc soleil, quand un homme, dont il n'a pas vraiment su d'où il arrivait se présenta à lui.

Bonjour messire, vous cherchez quelq'un?
Trystan compris alors qu'il faisait parti des gens du domaine.
Bonjour, je me nomme Trystan, je suis attendu par Dame Cahuete
L'homme dévisagea Trystan quelques instants, de façon plutôt insistante trouva-t-il.
Elle m'a en effet prévenu de vostre arrivée... Mais vous êtes en retard, rétorqua-t-il d'un ton sec et peu engageant. Dame Cahuete, comme vous dites, apprécie la ponctualité... Veuillez me suivre je vous prie.
Trystan passa la grille que l'homme avait ouvert en lui faisant remarquer son impolitesse, et le suivit jusqu'à la lourde porte de la demeure.

A l'intérieur, l'homme, toujours aussi peut souriant, invita Trystan à patienter le temps qu'il prévienne la maîtresse des lieux. Trystan lui décocha alors un magnifique sourire, un peu par provocation, il faut l'avouer, ce qui entraîna chez le triste sire un haussement d'épaule d'indifférence. Une fois l'individu disparu, un léger rire attira le regard de Trystan, sur sa droite. Deux enfants cachés derrière un meuble s'agitaient tout en le détaillant.
Bonjour, leur lança-t-il avec un sourire amusé.
Le garçon, plus aĝé, tira sa soeur par le bras, et tous les deux partirent en courant par une porté dérobée.


Seul, Trystan commença à douter de s'être présenté ici, allant jusqu'à s'imaginer venir prendre la correction qu'il méritait peut-être... L'homme, de retour, le libéra de ses inquiétantes pensées, et d'un ton toujours aussi engageant le pria de le suivre.

La grande pièce dans laquelle il pénétra était gorgée de lumière, mais en même temps s'en échappait une ambiance pesante, austère, et à la fois froide. C'était la première fois qu'il entrait en une salle d'arme. Un drôle de manequin trônait au milieu de la pièce, réduit en charpis, comme si une armée l'avait piétiné. Quelques armures habillaient les coins de ce grand rectangle, et ça et là pendaient étendards flamboyants, que venaient ponctuer quelques socles sur lesquels reposaient armes diverses, en grande majorité des épées. Sur le mur du fond, une grande tapisserie richement ornée (au moins plus de dix ans pour produire un tel morceau s'interrogea-t-il) représentait une scène de chasse. Un homme à cheval, dont le bras portait un faucon. Assez imposante pièce d'art qui s'ajoutait à la pesante atmosphère.

Près d'une table, se tenait Dame Cahuete, vêtue d'une tunique d'un rouge vif, voire arrogant, qui cachait en partie une côté de maille, mais qui laissait découvrir une éclatante chevelure. Elle tenait une épée qu'elle était en train d'essuyer. Des gouttes de sueur lui collaient quelques cheveux sur le visage. Son regard était beaucoup moins doux que quand il la voyait en taverne. Trystan la regarda, intimidante. Il ne savait plus quoi dire, n'ayant nullement révisé son texte sur la manière dont il allait la saluer...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:12

Cahuete

[la veille au soir]

Cah était rentrée de la taverne, assez tard, guillerette d'avoir revu sa soeur malgré l'ambiance glaciale qui avait investi la salle. Elle salua gaiement Rakaph, sempiternellement a son poste et le prévint qu'il y aurait une visite le lendemain. Trop énervée pour aller se coucher elle passa par la cuisine en quête d'une collation. elle en profita pour préparer une pâte a brioche qui cuirait le lendemain et servirait au petit déjeuner...

[au matin]

Le battement d'aile de son hibou éveilla Cah, qui s'en alla de suite dans la chambre de ses enfants, les deux étaient réveillés et patientaient, prenant sa fille dans ses bras la Dame laissa son aîné la précéder pour aller déjeuner, l'odeur appétissante de la brioche montrait que Caprysse s’était levée elle aussi et avait débuté les préparatifs de la journée, installant les enfants devant des bolées de lait, elle prit place a son tour devant une tasse de thé.


Cap, tu peux t'occuper de laver et habiller les enfants? un ami doit passer ici, il veut connaitre un peu le maniement des armes et il devrait être la sous peu.

Caprysse acquiesça avec sa gentillesse habituelle, elle adorait s'occuper des enfants comme si c’était les siens, avalant rapidement son thé, Cahuete embrassa ses enfants avant de s’éclipser vers la salle d'arme, tout en se disant qu'un jour il faudrait qu'elle cesse de se reposer ainsi sur son amie et qu'elle songe a s'occuper de sa famille pour laisser loisir a Cap de créer la sienne, évidement elle lui donnerait pour cela une confortable rente... si tant est qu'un jour la jeunette quitte de son propre chef sa situation.

l'aube était déjà levée quand la 45 entra dans sa salle d'arme, elle soupira face a son mannequin déchiqueté, quelle image allait elle donc donner de sa rigueur? remarque, elle devait vraiment être énervée, tournant autours des dégâts elle s’étonna du carnage perpétré... Bah elle ferait nettoyer. on s'habitue vite au luxe quand on vit dedans.

Elle patienta, réfléchissant a la façon de tourner sa première leçon afin de ne pas dégoûter son élevé, puis ne le voyant pas venir se dit qu'il devait surement avoir oublié ou renoncé, tant pis, elle décida de remettre une de ses vieilles cote de mailles et livrée rouge afin de manier son épée avec le poid et la contrainte de l'armure, pour ne pas perdre de ses forces dans trop de simplicités.

Apres quelques minutes a ferrailler dans l'air, elle se s’arrêta et s'approcha d'une table a tréteaux ou était posé un seau d'eau fraîche qu'elle avait pris la précaution de remplir en passant devant le puit, a peine eut elle le temps de boire un peu qu'apparu a l'entrée de la salle celui qu'elle n'attendait plus.

Ah le bon jour sieur Trystan, je vois que vous n'avez pas oublié notre rendez vous.

Elle l'accueillit d'un sourire puis s’avança vers lui:

vous êtes toujours motivé?

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:12

Trystan

Bonjour... Je vous présente mes excuses pour ce retard, mais j'ai quelque peu flâné en route.
Puis Trystan s'accorda quelques secondes de réflexions.
Motivé?...Assurément. Toutefois, il me déplairait de devoir finir en lambeaux comme cestuy-là. plaisanta Trystan en jetant un regard torturé en direction du manequin.

Le sourire que Cahuete tendit sur ses lèvres pour accueillir Trystan ôta chez nostre aspirant maréchal toute inquiétude. Malgré la vêture guerrière, il retrouvait celle qu'il côtoyait en Murât, habillée du même sourire qu'elle servait à l'auberge "La Tocos".

Je vois Cependant aux gouttes qui perlent sur vostre visage que vous avez pris de l'avance sur moi... Ah, mais je comprends, vous vous êtes entrainée, craignant comme je vous l'ai dit, que je puisse venir avec une rage guerrière débordante, jubila-t-il d'un air taquin. Et sans lui laisser le temps de la répartie, dont il en supposait déjà la teneur, il enchaina:
Bien, je vous laisse le choix des armes...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:13

Cahuete

la Dame amusée, essuya d'un chiffon son front emperlé de sueur qui manquait singulièrement a son élégance habituelle puis répondit a son invité:

Tss ce mannequin a eu le malheur de croiser ma colère mais rassurez vous, il est bien rare qu'icelle se déchaîne et surtout pas contre mes contemporains. Cela dit, j'ai commencé sans vous eh bien... Parce qu'il fallait bien que je m'occupe en attendant et je viens pas vraiment icelieu pour faire du tricot généralement.

Apres un sourire en coin elle s'approcha de lui, lui tournant a demi autour afin de jauger ses forces et quel type d'arme et de vêtement lui conviendraient au mieux.

Vous êtes ici pour apprendre le maniement de l'épée mais je pense que s’entraîner directement avec l'une d'elle, vu son poids ne vous donnerait que moult courbatures pour demain, je préconise donc le bâton, histoire d'acquérir un peu d'adresse avant de pouvoir compter sur les muscles. Savez vous déjà en manier un?

Elle s’avança vers une petite pièce attenante en lui faisant signe de la suivre, la était entreposés les tenues de combat qui ne servait pas d’apparat mais a l'entrainement ou a la guerre.

Je vais vous vêtir d'abord d'un gilet matelassé afin de vous protéger un minimum des coups, plus tard vous aurez l'occasion de porter une cote de maille.... quand vous serez assez doué.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:13

Trystan

Trystan, voyant Cahuete lui tourner ainsi autour, se sentant déshabillé du regard, il en éprouva une certaine gêne. Cette inspection de sa personne lui remémorait celles réalisées par quelques douaniers soupçonneux quand il pénétrait en un nouveau dûché ou comté, à la différence que les pupilles de Cahuete semblaient fouiller jusqu'à l'initimité de sa personne.

Quand le verdict tomba: " je préconise donc le bâton, histoire d'acquérir un peu d'adresse avant de pouvoir compter sur les muscles.", il trouva le ton de Cahuete martial, presque inquiétant. Du coup nostre apprenti épéiste ne trouva rien à dire, seul un hochement de tête peu assuré marqua qu'il avait compris.

De son pas décidé et franc, voire altier, Cahuete le tira dans une pièce attenante où pendaient divers costumes guerriers. Le gilet matelassé qu'elle lui tendit le renvoya à l'image du mannequin, décharné et broyé. Il ravala sa quiétude du matin. Cahuete en maître d'armes, icelieu, à la fois grave et solennelle, lui ôta toute tentative d'humour.

Trystan plongea son regard dans celui de Cahuete, tentant d'y déceler l'espoir d'un agréable moment à passer en sa compagnie.


Voyez ma confiance à vostre égard, je m'en remets totalement à vous... Je suis comme aveugle, vous tenant la main pour me guider., lança-t-il en grimaçant un sourire.

Une fois le gilet sur lui, un peu décontenancé, il la regarda:

Voilà, je suis tout à vous... Nous pouvons commencer je crois.

Puis comme à lui-même, il murmura:
Advienne que pourra!

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:14

Cahuete

Aux réponses de son élève la Dame haussa un sourcil intrigué, puis stupéfait et enfin, alors qu'il tentait a mi voix de se faire une raison elle se stoppa net dans son élan. En effet, elle ne devait pas perdre de vue qu'elle avait a faire a quelqu'un qui n'avait probablement jamais levé une arme de sa vie et surtout, qu'elle ne devait pas considérer comme l'une de ses recrues habituelles, il était la pour apprendre a manier l'épée mais certes pas pour intégrer un corps d'armes hyper actif, elle ne devait pas le former a la guerre!

Partant de ce principe, il lui faudrait probablement plus de douceur et beaucoup moins d'ordre, elle ne pouvait avec lui user d'un ton trop directif au risque de le faire fuir, elle n'avait pas besoin d’éprouver ses nerfs en même temps que son corps! Radoucie elle lui proposa doucement


Souhaitez vous avant avoir quelques précisions sur les types d'armes, voir en porter pour voir l'effet que cela fait? ce sera peut être plus simple de vous familiariser avec cet environnement avant de commencer a apprendre le maniement pur...

Elle le regarda, tentant d'adoucir son attitude, chose difficile pour elle quand elle était dans cette salle mais elle s'y efforcerait a l'avenir

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:15

Trystan

Puis, comme par magie, la voix de Cahuete se fit plus douce, plus musicale, c'était celle qu'il préférait entendre chez elle. En fait, ce n'était nullement de la magie, il savait qu'elle avait perçu son malaise, ses inquiétudes. Il la savait, au delà d'une apparence qui pouvait parfois paraître distante, très à l'écoute des autres. Trystan l'avait déjà entendu revendiquer une forme de misanthropie, mais malgré cela elle était doué d'un regard ajusté quand il s'agissait de déchiffrer l'humeur de ceux qui la côtoyaient.

Il est vrai que mes connaissances en la matière sont aussi béantes qu'un trou sans fond... Si vous me promettez de conserver ce timbre de voix séduisant, je consens à vous écouter jusqu'au bout de l'aube prochaine. N'ayez crainte alors de m’inonder de vostre savoir...

Trystan souriait... Voilà, il recommençait à user d'un double langage... Certains soucis récents ne l'avaient-ils pas endurcis, ne lui avaient-ils pas montré le danger des paroles qui conduisent aux quiproquos? Mais, face à Cahuete, il ne le craignait pas... Elle aussi savait jouer de cela, et plus que son maître d'armes, c'était la Cahuete rieuse des mots qu'il appréciait. Si leçon d'épéisterie pouvait se marier avec danse des mots, il se dit qu'il deviendrait son élève le plus mauvais, rien que pour bénéficier encore longtemps de cet apprentissage...

Comme il vous plaira... je suis prêt.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:16

trystan

**********
Plusieurs jours ont passé...
**********

Ce matin là, Trystan se présenta à nouveau au domaine de Saint Maurice. Après plusieurs jours passés en voyage avec son amie, voyage qui les aura conduit jusqu'en terre de Guyenne, au bord de ce long fleuve qu'est la Garonne, il revenait icelieu afin de parfaire son entrainement. Au cours de ce voyage le bâton s'était avéré fort utile, notamment quand un brigand voulu leur barrer la route. Ce dernier avait filé à grandes enjambées. Cahuete avait su lui faire tâter de son bâton, et Trystan, grâce au savoir transmis par son amie, avait usé du sien du mieux qu'il pouvait. Cahuete ne lui adressa aucune remarque à ce sujet, mais il avait bien perçu dans le regard de celle-ci, à ce moment, ce qu'elle avait pensé. Certes Trystan avait appris, mais des progrès restaient à faire.

Il franchit donc les grilles de Saint Maurice et vint frapper la lourde porte qui conférait à cette demeure une imposante prestance. Qui lui ouvrirait? La réservée mais accueillante Caprysse, le regard pénétrant d'Azraël, la fraicheur de Shaelyn, l'austère messire aperçu l'autre jour à la grille, ou Cahuete elle-même, dont il ne savait encore s'il pourrait soutenir le regard eu égard à cette soirée où les mots ont flirté avec la limite.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:17

Rakaph

Un étrange matin. La Maîtresse était revenue tard cette nuit la, trempée des pieds a la tête et les yeux hagards, ce qui avait poussé Rakaph a tenir sa veille dans la demeure, quelque chose n'allait pas. La Maîtresse, toujours tirée a quatre épingles, ne sortait jamais du domaine sans une tenue impeccable et rentrait de même.

Mais cette nuit la... Elle était apparue, marchant a coté de sa monture et n'avait même pas jeté son habituel regard dégoûté vers la guérite ou il se tenait. Avait Elle été victime des ennemis du Maître? Non...Leur présence aurait assurément était perçue et son Maître aurait agi pour protéger Sa famille... Hors rien ne troublait le tombeau de Iophel.

Des coups sourds résonnèrent a la porte, l'on venait, posté dans l'entrée Il tendit un bras décharné vers la poignée et ouvrit... Le jeune élève de sa Maîtresse se tenait devant lui, l'air contrit. Que voulait il donc? La Dame n’était pas descendue pour son entrainement quotidien -il ne comprendrait jamais son affection pour les lames de métal- et marchait de long en large dans son bureau a l'étage.

La voix juvénile et ancienne de l'Héritier retentit derrière lui:


laisses le entrer Rakaph, et retournes a ton poste.

L'Enfant n'avait pas 7 années, mais Il était l'Héritier... Rakaph lui obéit comme si c’était le Maître qui parlait. Il contourna sans un mot le visiteur, et partit vers sa guérite.

Azraël fixa un instant le regard de Trystan et s’effaça en lui disant:


Mère est a l’étage dans son bureau, première porte sur la droite après l'escalier.

Il fit signe au visiteur de le suivre, le mena jusque ladite porte et l'y abandonna sans autre forme de procès.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:17

Trystan

Merci Azraël..., glissa Trystan, sous forme d'un malaise perceptible.

Trystan se retrouva donc face à la porte du bureau de Cahuete. Cet accueil par Azraël lui fit une étrange impression. Certes l'enfant n'avait jamais été des plus bavards avec Trystan, mais ce matin il trouvait son ton des plus solennels. Derrière la porte filtrait des bruits de pas. Trystan hésita, craignant déranger. Mais bon si cela avait été le cas on le lui aurait dit, et il n'aurait pu être présenté face à cette porte. Il prit donc une longue inspiration, et de façon maladroite, toqua...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:18

Cahuete

Blondinette réfléchissait... et quand elle réfléchissait elle faisait les cent pas. Caprysse lui avait monté un peu plus tôt une tasse de thé et quelques biscuits, Cah avait a peine touché au thé, l'idée de manger lui retournait l'estomac. Elle devait rédiger divers courriers, mais ne tenait pas en place.

Des pas qui montent l'escalier, Cap viendrait récupérer le plateau? Elle allait surement sermonner son amie qui n'avait rien avalé. Mais c'est une voix masculine qui remercia Azraël, étrange, l'enfant ne parlait jamais a personne et Rakaph ne remercierait pas, d’ailleurs ce n’était pas sa voix, et il était interdit pour lui de monter a l'étage. Qui cela pouvait il être?

Quelques instant de silence puis de légers coups a la porte. Cah se demandait bien qui pouvait lui rendre visite sans s'annoncer, elle vint ouvrir la porte et se retrouva nez a nez avec celui qu'elle ne s'attendait pas a revoir, son jeune et trop charmant élève...

Elle du lutter pour ne pas rester statique comme une perruche, tant sa présence l’étonnait, et mis bien une dizaine de seconde avant de se souvenir qu'elle l'avait invité a venir voir la bibliothèque. Était il la pour cela?


Le bon jour Trystan, entrez je vous prie

Elle ne pu s’empêcher de lui sourire, toujours ravie de le revoir malgré tout. Était ce bien raisonnable? La raison se faisait de plus en plus absente chez la Dame surtout en présence de son troublant ami...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:18

Trystan

Le sourire affiché par Cahuete, dessin qui savait rendre lumineux ses traits, rassurait quelque peu Trystan, suite à cet étrange accueil. Étaient-ce les excès en taverne de la veille au soir qui confinaient Cahuete en son bureau plutôt qu'en sa salle d'arme? Peut-être que ses propres paroles avaient aussi des revers inattendus...

Bonjour Cahuete... je pensais vous trouver en salle d'arme... mais peut-être que je vous dérange...
Hésitant il ajoute: Souhaitez-vous que je repasse un autre jour peut-être?

Trystan craignait réponse affirmative à sa question... Mais peut-être devait-il payer l'audace de ses paroles de la veille au soir. Aurait-il du venir ce jour? Avait-elle reçu sa missive?
Il avait ressassé cela toute la nuit. Certes l'alcool l'avait poussé à cette audace, mais à bien y réfléchir, il se devait d'explorer ce qui agitait régulièrement son esprit depuis plusieurs jours

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:19

La blondinette pris un air contrit, il est vrai qu'elle n’était pas descendue s’entraîner ce matin, et elle pensait que Trystan lui même ne viendrait pas. un peu plus tôt elle avait reçu sa lettre, qu'elle avait reposée sur le bureau en entendant frapper.

C’était bien la lettre, ainsi que celle qu'elle avait expédiée aussi, la cause de ses réflexions. Elle ne pensait vraiment pas revoir son ami si vite et ne s'y était pas du tout préparée, que faire? guère le temps de poursuivre ses réflexions, que le jeune homme propose de repasser, le laisser partir? mais elle n'en a aucune envie! Elle décida de faire comme si de rien n’était.


Vous ne me dérangez aucunement mon ami, St Maurice vous est ouvert. J'avais juste prévu de mettre de l'ordre dans mon bureau et ma bibliothèque aujourd'hui. J'ai reçu une livraison de livres, et en attend un autre pour la semaine prochaine. Il faut faire de la place

Elle le regarda, non elle ne voulait vraiment pas qu'il quitte les lieux, elle aimait sa présence, fut elle pour les raisons les plus anodines.

peut être accepteriez vous de laisser nos quelques heures d'entrainement du jour au profit d'un tour dans le royaume des mots? Si cela ne vous parait point trop fastidieux...

En tout cas elle espérait qu'il reste...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:19

Trystan

Un instant Trystan avait craint que son amie puisse lui en vouloir en raison de ses paroles et de sa lettre, où il s'était autorisé à exprimer bien plus qu'il ne l'aurait voulu; son trouble aurait alors pu porter un coup fatal à leur amitié. Cet accueil de Cahuete lui prouvait le contraire. Qu'elle accepte qu'il puisse rester à ses côtés, y compris pour de simples tâches comme du rangement (tout en reconnaissant que s'occuper de quelques livres était loin de lui déplaire), c'était toujours ça de pris, cela restait du temps passé avec son amie. D'ailleurs, depuis leur retour en Murât il lui semblait que ce temps partagé faisait défaut. Avec les occupations diverses de Cahuete(taverne, festivités, anciens amis), ce temps lui apparaissait dérobé. De plus, tout cela lui conférait souvent un parfum amer, le sentiment accru de leurs différences: son rang, son histoire, ses connaissances, sa famille... tout un passé dans lequel il n'était que l'étranger. Mais pouvait-il en être autrement? Et ces différences: pouvaient-elles les réunir, ou bien les éloigner?

Comme une feinte rapidement esquissée, il esquiva ces cruelles pensées. Pour l'heure, il prévoyait de savourer à nouveau des instants qui lui appartiendraient avec Cahuete.

Vous savez bien que cela me fera des plus plaisirs... Bien, par où commence-t-on?...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:21

Shaelyn

Des petits pas... de tous petits pas, des petits pas d'enfant de trois ans et demi. et une frimousse qui n'atteint même pas la poignée de porte, mais qui se poste derrière, se préparant a regarder par l'ouverture, puisqu'elle est entrebâillée. Un oeil brun et malicieux qui regarde vers l’intérieur, qui se porte sur les rayonnage de livres de comptes, de carnets de voyages, des cartes...

Le regard se décale, embrasse toutes la pièce et les silhouettes au milieu, la robe blanche et bleue de sa mère, les jambes d'un visiteur... Tête qui se relève jusqu'au ciel, du moins c'est l'impression que cela donne, tant les adultes sont grands.


On pousse la porte en criant TISTAN !! TISTAAAN !!!

Et on se jette dans les jambes de l'homme, les accrochant et quêtant son regard on donne d'une voix qui a le charme des jeunes enfants:

Crêpes?

Ajoutez a cela un sourire angélique et une supplique gourmande dans le regard...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:21

Soulagement, son ami acceptait de rester et de l'aider... Cah pris sur son bureau un fin stylet qui lui servait de coupe papier pour ouvrir la lettre jointe a la caisse de livres, elle espérait que ces derniers n'auraient pas souffert du voyage, elle avait bien recommandé qu'on les entoure de paille propre...

Désignant l'a boite de la pointe de son stylet elle dit


il faudrait commencer par ouvrir cette caisse et trier son conte...

Pas le temps de terminer sa phrase que la voix de sa fille retentit, et qu'icelle se précipite vers Trystan, s'accrochant a lui.

La blonde reposa lettre non lue et stylet sur le bureau et s'agenouilla pour récupérer son trésor, alors que celle ci réclamait des crêpes. Elle tendit les bras vers sa fille, les yeux emplis d'adoration pour celle qu'elle tenait pour son petit miracle personnel, vu la difficulté qui avait entourée sa gestation et sa naissance

Adoucie, Cahuete attrapa son angelot et se releva avec, la serrant contre elle


Allons ma chérie, il n'est même pas l'heure de déjeuner, on va pas déjà goûter?!

Elle regardait Shaelyn les yeux débordants d'amour pour elle, incapable de la gronder d'avoir dérangé les adultes en pleine discussion, elle lui embrassa le front et s'excusa auprès de Trystan

J'ai eu le malheur de lui dire une fois que je devais garder quelques crêpes pour vous les apporter en taverne, depuis elle alterne entre en demander et demander de vous inviter quand ces dernières ne sont pas au menu, comme ça elle est sure qu'il y en aurait...

Cah embrassa a nouveau sa petite chipie qui jouait avec son pendentif, attendant que les adultes lui donne ce qu'elle réclamait.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:22

Trystan

Quelques jours avaient passé depuis le tri de ces caisses de livres... et la vie de Trystan avait pris un tournant des plus décisifs, mais au combien des plus heureux. Chaque jour il en humait les fragrances, essences subtiles et nacrées, plus enivrantes qu'un champ d'amandiers en fleur.
La musique de Murât qui l'avait séduit à son arrivée résonnait étrangement, comme si finalement elle avait sifflé en lui comme le chant de la Loreleï, un appel lointain auquel il n'avait pu résister. Devait-il maintenant voir sens à tout cela?

Ayant appris le retour de Cahuete qui avait passé quelques jours au couvent avec la petite Shaelyn, Trystan (Ou "Tistan") vint se présenter au Domaine de Saint Maurice... Il portait avec lui un petit jeu de cartes acquis au marché pour aider Shaelyn en sa convalescence, et avait pu le long du chemin fabriquer un élégant bouquet de fleurs, porteur des couleurs et odeurs printanières... Inutile de préciser pour qui était ce bouquet.

Il se présenta donc à la grande porte du domaine qui lui paraissait de plus en plus familière... Il en frappa le fort bois avant qu'on ne vienne lui ouvrir...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:22

La veille au soir:

Cahuete était ressortie du couvent, les nonnes n'avaient rien su faire pour son petit ange et la Dame avait bien du mal a contenir son inquiétude et l'impuissance qui la rongeait... elle était incapable de soigner sa fille. Personne ne semblait reconnaître les symptômes de l'enfant et donc personne ne pouvait la soigner, elle était passé rapidement en taverne et avait croisé Armaury qui lui avait donné une excellente idée, et Fb qui avait proposé de passer au domaine afin d'examiner Shaelyn, rentrée a St Maurice, elle s’était dirigée droit vers la chambre de Iophel afin de chercher dans les onguents et tout ce qu'il avait entreposé durant leur vie commune, l'espoir qu'elle avait s’était rapidement soufflé, les mots n’étaient pas en François et elle ne savais pas lire la langue natale du père de ses enfants.

Elle était restée assise un moment, au milieu du chaos qu'elle avait mis tout a sa recherche quand son fils s’était présenté face a elle, elle ne pu lui adresser qu'un pauvre sourire


Az... je ne sais pas lire le nehekharéen...

L'enfant lui avait alors sourit, puis lui avait donné un des pots qu'elle avait ouvert, tentant de savoir quel utilité il pourrait avoir en essayant de reconnaître a l'odeur les composants


J'ai été malade aussi, quand vous étiez en Provence... Père a mélangé ceci a des tisanes qu'il m'a fait boire.

Cah regarda son fils, elle n'avait jamais été mise au courant de cette maladie... Certes a l'époque elle était convalescente après avoir croisé une faucheuse mais quand même... qu'elle piètre mère elle faisait! Elle avait serré son fils dans ses bras un long moment même si elle savait qu'il détestait ces effusions puis ils avaient tout deux regagné le chevet de la petite... Une heure après que la tisane fut avalée, Shaelyn avait un sommeil plus paisible et la fièvre baissait.

Soulagée, Cahuete s'endormit sur le fauteuil ou elle veillait, elle avait passée trois longues nuits sans sommeil.


Le lendemain:

L'aube avait pointé, la Dame s’était éveillée plusieurs fois dans la nuit afin de soigner sa fille de la même façon qu'Azrael avait été soigné et se rendormait, chaque fois plus sereine des coups résonnèrent, la tirant de son léger sommeil, Shaelyn jouait tranquillement avec l'une de ses poupée alors que la silhouette de son fils qu'elle voyait se découper dans la lumière de la fenêtre lui appris


C'est vostre aimé qui est venu vous visiter Mère.

La blondinette vérifia rapidement la fièvre de sa fille, qui avait disparue puis défroissa sa tenue avant de descendre ouvrir elle même, Trystan n’était surement pas habitué aux manières distantes de son fils et puisqu'elle ne lui avait toujours pas parlé a ce sujet, préféra l'accueillir, elle ouvrit et lui sourit

le bon jour Trystan!

S’effaçant, elle l'invita a entrer a l’intérieur avant de refermer derrière lui et de l'embrasser comme il se doit après son absence...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:23

Trystan

Trystan, étonné de l'attitude démonstrative de Cahuete icelieu, répondit tout de même à ce long baiser. Pour lui aussi l'absence avait vite ses limites. Mais il se sentait un peu gauche avec son bouquet printanier en sa main, qui l'empêchait d'enlacer son aimée comme il le souhaiterait.
Quand Cahuete relacha son étreinte, il lui tendit ce fameux bouquet:


Tenez, je n'ai pu résister à l'idée de vous offrir ces quelques couleurs... Comment va Shaelyn?... j'ai trouvé un jeu de cartes pour elle. Sait-elle jouer à la tarantelle?...

Puis, d'un ton plus posé:

...Enfin, vous me voyez des plus heureux à vous revoir... Même si ces derniers jours je m'en suis trouvé occupé, l'ennui s'empare vite de moi quand je ne peux vous voir.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:23

La blondinette prit le bouquet des mains de son aimé, respira un instant son parfum printanier puis sourit a Trystan

Shaelyn n'a que trois ans, elle ne ferait que regarder la couleur des cartes... en revanche...

La Dame était émue qu'il ai songé a prendre un jeu pour sa fille

C'est très aimable de votre part que d'y avoir songé....

Elle lui sourit a nouveau tandis qu'elle lui faisait signe de la suivre, elle attrapa un vase vide sur un guéridon et y déposa les fleurs avant d'aller vers la cuisine et d'y ajouter un pichet d'eau, elle emplit a nouveau le pichet dans un seau près de l’évier et le versa dans une marmite au dessus du feu pour refaire de la tisane. Dans une autre maisonnée, tout cela aurait été le travail de la domesticité, mais Cah vivait quasi recluse et n'avait pas choisie d'employer des gens pour ses besoins restreints, Caprysse l'aidait bien assez.

J'ai trouvé hier soir une sorte de traitement pour mon petit ange, a priori Azraël aussi a souffert de la même maladie étant petit, cela commence a faire effet la fièvre est tombée.

Elle revint au coté de Trystan, le regard plus serein et lui demanda

Souhaitez vous monter la voir? Elle sera ravie de votre visite...

Elle lui fit un leger clin d'oeil et murmurra: moins que moi, mais c'est toujours cela de pris... vous m'avez manqué.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:24

Trystan

Entendu... allons la voir, qu'elle puisse jouer avec ses nouvelles images... mais je ne désespère pas de lui apprendre la tarentelle.

Trystan s'approcha de Cahuete, goutant à ses murmures comme on gouterait une cuillère de miel les yeux fermés... voluptueuse douceur. Il lui saisit la taille pour filer tout contre elle à la rencontre de Shaelyn...

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:24

[bien des semaines plus tard]

De retour de Clermont au matin du 30 mai, les de Lahmia ainsi que Caprysse et Trystan avaient pris du repos avant que Cah et Trystan ne prennent le chemin de la ville et leurs occupations respectives, l'un dans ses bureaux et l'autre dans sa taverne

Cah avait pu a nouveau rencontré cet étrange homme qu'elle avait croisé en partant et laissé aux bons soins de Somara mais elle avait pu voir que lesdits soins n'avait pas été donnés. La blonde était quelque peu énervée par le comportement que les muratais avait eu face au blessé et après qu'elle les lui ai apporté et mis au repos a la Tocos elle rentra a St Maurice.

Arpentant rageusement son bureau elle ne se décidait pas a prendre la plume et écrire a Somara tout ce qu'elle pensait de son comportement de médicastre et des idées qu'elle avait. L'homme lui avait rapporté qu'icelle avait voulu lui retirer l'os fracturé de son crane alors il s’était enfuit.

Mais qu'est ce qui avait pris la soignante? Cherchait elle vraiment a tuer son patient? lui enlever un os mais quelle idiotie! elle l'aurait rendu aussi fragile qu'un nouveau né, un seul coup sur cet os manquant et c’était la mort assurée, Cah le savait et pourtant elle n’était pas le moins du monde rebouteuse.

L'homme avait aussi parlé d'un seau qu'on lui aurait envoyé en pleine poitrine, elle avait pu voir la marque, qu’était ce encore que cette histoire? il avait dit que la rouquine pouvait témoigner de la scène, désignant par ce surnom la jeune Kelig. Il faudrait éclaircir ce sujet.

Murât était elle devenue folle en plus de s’être vidée? la blonde fit encore quelques allées et venues dans son bureau puis héla Caprysse qui était en dans le salon avec les enfants


Cap, fait venir un page s'il te plait, j'ai du travail pour lui a la Tocos!

Elle se dirigea vers un coffre masqué par un portrait de ses enfants en attendant l'arrivée dudit page, pris quelques écus qu'elle glissa dans une bourse puis alla s'asseoir sur un coin de son bureau, elle l'invita a entrer des qu'il frappa, elle n'attendit même pas qu'il ai fini de s'incliner pour la saluer qu'elle lui fourra la bourse dans les mains:

Il y a un homme dans la chambre 3 de la Tocos, pour l'instant il dort mais quand il sera éveillé: veilles a ce qu'on lui monte un baquet s'il le souhaite et aide le dans ses ablutions, s'il y a le moindre soucis ou s'il ne s’éveille pas, viens tout de suite me trouver, il aura grand besoin de soins. Et cours aussi vite que tes jambes te le permettent!

D'un geste elle congédia le gamin, puis elle s'installa a son bureau, elle avait de la paperasse en attente et des courriers a envoyer

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:25

Fingil

Chambre numéro 3 de la TOCOS, après-midi du 30 mai

Le jeune page attendait patiemment devant la chambre, accolé contre le mur face à la porte. Songeur, il se remémorait les instructions de dame Cahuete. La tâche s'annonçait peu ragoûtante, mais sa maîtresse y avait mis les formes, urgence et importance, et les moyens comme en témoignait le tintement des écus dans sa bourse. Pour l'heure, l'objet de son attention dormait profondément, à tel point qu'il se demandait s'il fallait accélérer le processus... Au bout d'un moment, n'y tenant plus, le page poussa la porte avec précaution, avança de deux pas sur la pointe des pieds et constata que l'homme en question était bien là, allongé sur son lit, recouvert d'un drap.

Le page s'approcha de nouveau, l'homme dormait bel et bien. Malgré le drap, la crasse qui recouvrait le corps, et les cheveux était apparente. Il fit demi-tour avec la plus grande attention, et une fois dans le couloir, il tira sur la porte. Il courut au lavoir .
Une fois sur place, il aperçut deux femmes, qu'il accosta. Un bref instant plus tard, il la suivit , avant de repartir un pain de soude marine à la main. De retour à la taverne, il mit de l'eau à chauffer dans deux bacquets, demanda de l'aide pour les porter à l'étage et enfin reprit sa place, armé d'un chiffon et de son pain de soude marine.

Enfer et damnation ! le parquet qui grince... le bonhomme était réveillé. Le page prit une grande respiration, posa ses affaires, et poussa la porte. Il découvrit le gaillard chancelant s'appuyant tant bien que mal contre les murs pour tenter de marcher jusqu'à la porte.

Ola tout doux messire ! j'arrive !
Et de s'élancer sous son bras, qu'il passa autour de lui, bras qui semblait peser le poids d'une vache, à moins que ce ne soit le poids du bonhomme qui paraissait faire son double dans toutes les proportions.
Bien le bonjour messire ! Je...(reprend son souffle) je viens de la part de dame Cahuete, venez, je vais m'occuper de vous. Il y a grand besoin comme qui dirait, sans offenser messire hein !

Le colosse ne répondait pas, il s'appuya toutefois de tout son saoul sur le jeune homme, qui présentait une habileté évidente. Pendant qu'il le soutenait il amena à l'aide d'un coup de pied la table de chevet. Tenez, appuyez vous sur là dessus , tout en regardant ce grand muet un peu gauche et mal réveillé. Il revient dans la chambre en poussant des pieds les deux baquets remplis d'eau chaude. Il présenta le premier près du gaillard qui posa ses deux pieds dedans. Tout à son affaire, le page revint chercher chiffon et pain de soude pour s'apercevoir que le bonhomme s'était délesté des minces haillons qui le recouvraient, visiblement il n'avait que peu de pudeur face à un autre homme.

Ahem, si vous le voyez comme ça messire, après tout ce sera plus pratique !

Et s'approchant, il découvrit son corps massif, noueux, constellé de cicatrices plus ou moins refermées, en étoiles sur le torse, le dos, les épaules, des balafres sur le bras et les avant bras, ainsi qu'une longue et large estafilade le long de sa cuisse.
Ce qui n'empêcha pas le page, qui en avait vu d'autres, de s'affairer.

Voilà, redressez vous messire s'il vous plaît. Merci messire.
Le muet s'exécuta, sans sourciller, conscient de son état, et pas vraiment en mesure d'opposer sa fierté. Messire ne parle point, messire est taiseux ? Ce n'est pas grave, je parle pour deux passant le pain de soude avec précaution sur son corps.
Soudain le gaillard se saisit du pain d'une seule mimine, là où le page le tenait à pleines mains. Messire n'aime pas la convers... Le gaillard frotta énergiquement son bras opposé, et retendit le pain au jeune garçon. Fort bien messire ! Vaguement impressionné, le jeune homme redoubla d'ardeur, très vite le premier baquet devint noir comme du charbon, il était temps de terminer et de rincer dans le deuxième baquet. L'homme était aussi taiseux qu'étonnamment docile pour l'exercice, y compris pour les parties délicates.

Messire souhaite-t-il que je lui arrange les cheveux, sur les côtés ? non? Fort bien messire. Messire est il une connaissance de Dame Cahuete ? Messire est nouveau dans Murat, c'est une belle ville Messire !

Le page qui passait un chiffon imbibé sur les cheveux, prenant soin de ne pas mouiller le pansement confectionné par dame Cahuete ne manquait à l'évidence ni de conversation ni ni d'allant, ni d'initiative.

Messire désire-t-il autre chose ? Il était temps de frictionner le bonhomme, avec la même énergie, puis le page lui laissa le chiffon. Je reviens dans un instant Et lui il tendit des frusques pas plus sophistiquées, que les siennes, mais nettement plus propres. L'homme inclina la tête devant le page, surpris, qui l'imita. Une fois rhabillé, le colosse descendit à pas prudents et mal assurés l'escalier qui menait à la taverne.

Pendant ce temps, le page réfléchissait à un lieu où jeter ces baquets noir de suie, quand il aperçu une petite pile d'écus sur la table de chevets. Messire taiseux, messire généreux ! Un éclair lui passa devant les yeux, et il disparut chercher l'aide d'un autre page pour descendre les baquets.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Llewelyn le Sam 15 Sep - 18:26

Taverne la Tocos, soir du 30 mai.

L’après midi s’était écoulée, sans que Cah n'en vit grand chose tant elle était affairée dans son habituelle paperasse, c'est fou ce que la gestion d'un fief pouvait en apporter, surtout quand on y passait que rapidement entre deux voyages. Elle passa quand même en la taverne une première fois vers l'heure du dîner, pensant qu'aucun client ne passerait et qu'elle aurait le temps de ranger le bordel sous le comptoir, c'est sans compter la visite de trois pétillantes rousses, qu'elle du rapidement laisser pour retourner dîner avec sa famille et coucher ses enfants ensuite.

Elle retourna ensuite en ville, se devait d’être présente en taverne a l’éveil de son client blessé et souhaitait avoir de ses nouvelles, le jeune page qu'elle avait envoyé n’était pas rentré et elle ne savait si le blessé avait accepté l'aide qu'elle lui envoyait mais se disait que s'il n’était pas revenu, c'est que ce devait être le cas.

En milieu de soirée des pas lourds et hésitants se firent entendre a l'étage puis dans l'escalier, c'est donc que l'homme était encore présent et qu'il descendait, elle l'interpella pour le rassurer, se disant que peut être il se sentirait plus en confiance s'il la savait présente et seule dans les lieux.

Elle eu l’agréable surprise de voir qu'il avait accepté l'aide du page et s’était changé, elle n'en fit aucun commentaire dans la soirée, elle n’était pas la pour donner le fond de ses pensées mais tout de même, elle était ravie que ce géant craintif retrouve un peu figure humaine, qui sait peut être qu'il saurait reprendre aussi confiance en lui a la longue.

La soirée s'écoula doucement, elle préféra le mettre en confiance et parler avec lui avant de s'occuper a nouveau de sa blessure, expliquant le pourquoi de ses gestes, essayant de lui laisser assez d'espace pour qu'il ne se sente pas menacé mais restant assez proche pour qu'il ne se sente pas délaissé non plus, il fallait trouver la un juste dosage.

Vint le moment ou il fallait recoudre... c’était moins simple. Heureusement le géant était plutôt docile mais alors qu'elle avait a peine fait le premier point, elle sentit qu'il se raidissait non pas que de douleur, mais surement de sombres pensées. Elle posa son aiguille et s'en revint a portée de vue coté de lui, se disant que la voir ne ferait que le rassurer, elle lui parla quelques minutes encore, puis il se laissa a nouveau faire.

Elle put ainsi recoudre le premier bord de la plaie, continuant a bavarder dans le vide de la même façon qu'elle utilisait parfois pour rendormir sa fille après un cauchemars mais voyant que cela ne suffisait pas car même si cela distrayait et rassurait son patient, cela ne le distrayait pas de la douleur et elle ne pouvait pas la lui effacer, elle trouva moyen de lui poser un linge froid sur la nuque, ce qui aurait effet de distraire aussi ses sensations, cela sembla fonctionner.

Kelig entra a la fin des soins et l'histoire du seau pu enfin être éclaircie, la rousse pu aussi voir que l'homme était capable de communiquer par écrit, ce qui facilitait grandement la conversation.

Au fil de la soirée la blonde sembla avoir gagné un peu la confiance de son client et son naturel taquin repris vite le dessus, surtout quand elle pu voir qu'elle arrivait a lui arracher quelques sourires, comme autant de petites victoires. Alors qu'elle lui avait fait remarquer que ses sourires étaient les meilleurs remerciements, il en était arrivé a la mettre au défi de lui en tirer d'autres... La Dame adorait les défis et ne pouvait s’empêcher de les relever, ce qu'elle fit.

Vint l'heure de se mettre au lit et la sempiternelle question pour Cahuete de savoir si elle rentrait a St Maurice ou si elle profitait de l'hospitalité de Trystan au Chemin d'en Haut. Oui mais il y avait aussi son client qui risquait d'avoir besoin de soins et il aurait été cruel de la part de Cahuete de forcer le page a veiller toute la nuit, ce dernier était très vif et un vrai moulin a paroles que n’égalait que sa serviabilité.. mais c’était un enfant et il vivait chez sa mère.

Le problème se résolu quand le client demanda a ce qu'elle reste, peut être avait il besoin de sentir sa présence pas très loin, elle prit donc la chambre numéro 2, a coté de la sienne pour être a porté d'oreille. Avant de se coucher elle siffla Ekaryn pour porter un message a Trystan, lui expliquant ou elle était et pourquoi, elle ne l'avait pas revu de la journée mais ça n’empêchait qu'il pourrait la chercher.

S'allongeant ensuite, elle clos cette journée en laissant a son habitude ses pensées divaguer dans tous les sens après ces dernières heures riches en émotions. La nuit serait blanche mais pas grave, elle était de toutes façons habituée a ne pas dormir.

_________________
avatar
Llewelyn

Messages : 323
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: St Maurice (halle de Murat)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum